DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-02-13 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Alexandre Mélissa , Gaugue Justine , "Des mères s’expriment sur l’enfant d’après …" in 6ème Journée Scientifique du Pôle hainuyer , Mons, Belgique, 2014

  • Codes CREF : Psychologie clinique (DI3524)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie clinique de l'enfant et de l'adolescent (P353)
  • Instituts UMONS : Institut des Sciences et Technologies de la Santé (Santé), Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)

Abstract(s) :

(Français) Au cours de la grossesse, la femme doit entreprendre un travail créatif en vue d’intégrer à son monde représentationnel son nouveau rôle de mère. Après une perte périnatale, celui-ci peut être altéré par un ensemble d’émotions conflictuelles entravant l’investissement de la femme envers son futur enfant. Aussi, cette étude cherche à approcher, au travers du discours de la mère, les représentations maternelles de l’enfant conçu à la suite d’une interruption médicale de grossesse (IMG). Pour ce faire, 12 mères ayant vécu une IMG et 5 mères sans antécédents obstétricaux ont été interviewées au moyen de l’Entretien « R » (Stern, Robert-Tissot, Besson et al., 1989) lorsque leur bébé était âgé de 6 mois. Les analyses ont porté sur deux dimensions : 1/ les aspects de la représentation, à savoir les perceptions conscientes de l’enfant et celles de soi en tant que mère ; 2/ le profil narratif du discours, témoin de la qualité des représentations. Si les perceptions de l’enfant sont similaires dans les deux groupes, les femmes qui ont perdu un bébé se sentent moins confiantes et appréhendent leur rôle de mère comme plus difficile. Le niveau d’élaboration de ces représentations est aussi susceptible d’être altéré. Au final, nos résultats nous dirigent vers une indication de prise en charge préventive dès le début de la grossesse afin d’améliorer la dynamique psychique maternelle.