DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2020-12-16 - Livre/Chapitre ou partie - Français - page(s)

Lagasse Marine , Marine Thébault, Blondeau Virginie, Schmitt Daniel, "L'exposition « Voilées » de Pierre David : une question sociale au musée" in "Quand l'art dévoile l'incommunication" , 978-2-343-21661-4

  • Edition : L'Harmattan
  • Codes CREF : Information et communication (DI4700)

Abstract(s) :

(Français) En 2018, le musée Bargoin à Clermont-Ferrand, à travers son département des arts textiles, a exposé douze portraits de femmes réalisés par l’artiste Pierre David. Ces femmes portent toutes un voile. Comment les visiteurs perçoivent-ils ces œuvres ? Comment les visiteurs vivent-ils le rapport à l’altérité ? Pour répondre à ces questions, nous avons mis en œuvre une méthode d’enquête dite en « rappel stimulé ». Des visiteurs sont équipés d’un eye-tracker puis, à partir de la trace subjective de leur activité de visite, nous leur demandons de décrire ce qu’ils ont vu, entendu, fait et ressenti pendant leur visite. Il en ressort que la représentation recherchée par l’artiste concentre le regard des visiteurs sur les visages. La similitude apparente des douze femmes voilées invite les visiteurs à chercher les dissemblances, tant dans les multiples manières de porter un voile que dans les différentes façons d’exprimer une personnalité. Les visiteurs ont eu le sentiment de rencontrer ces femmes à travers leur portrait et semblent reléguer la dimension politique ou religieuse du voile au second plan. Cette étude conforte l’utilité de confronter le travail plastique des artistes avec la perception cognitive et émotionnelle des visiteurs.