DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-10-04 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Geurts Hélène , Haelewyck Marie-Claire , "Chute des ainés, une fatalité ?" in Colloque annuel de l'Association Européenne des Centres d'Ethique Médicale (AECEM) "Fragilité, vulnérabilité et participation sociale. Défis éthiques, sociaux et politiques pour une société inclusive", Lille, France, 2014

  • Codes CREF : Orthopédagogie (DI4619), Enseignement des sciences sociales (DI0134)
  • Unités de recherche UMONS : Orthopédagogie clinique (P319)
  • Centres UMONS : Inclusion sociale (CERIS)

Abstract(s) :

(Anglais) En Europe, le nombre de personnes âgées est sans cesse croissant. A tout âge, la motricité est considérée comme un besoin physiologique primaire vital. Le vieillissement peut causer des effets délétères sur l’appareil moteur de l’individu avancé en âge. Ces limitations de la motricité sont susceptibles d’engendrer des chutes, deuxième cause de décès accidentels et un vieillissement pathologique caractérisé par le développement d’un handicap, d’une dépendance. Les messages de prévention ont pour objectif d’empêcher la survenue ou l’aggravation des troubles par la réduction voire la suppression des facteurs de risque de sorte à promouvoir la qualité de vie de l’aîné, un vieillissement réussi se traduisant notamment par le maintien d’un fonctionnement physique élevé et par un fort engagement dans la vie. Plus précisément, la prévention secondaire vise à dépister précocement le trouble et à réduire le risque de récidive. Notre recherche-action a pour but de co-construire un guide de prévention secondaire des chutes des personnes âgées à destination de son entourage proche et inscrit dans une perspective de gérontologie sociale. Le guide véhicule une approche holistique du sujet âgé de sorte à sensibiliser tout individu, tout professionnel à un accompagnement de qualité de l’aîné envisagé dans ses dimensions tant physiques, psychiques, cognitives que sociales. Cette vision de la personne âgée s’inscrit dans une démarche éthique où le senior n’est pas uniquement associé à ses limitations physiques, médicales, mais suscite une réflexion et une analyse élargie à la pluralité de ses expériences et caractéristiques. Notre recherche présente quatre sous-objectifs que sont la pertinence du guide quant à l’objectif général, à la littérature existante, aux normes de contenu et de forme, aux critères de qualité. Dans le cadre de la méthode Delphi, notre échantillon se compose de 31 experts dont 6 membres de la famille d’une personne vieillissante victime de chute et 25 professionnels de soins exerçant en maison de repos, en centre de jour, à l’hôpital ou à domicile. Leur sélection tient compte de leurs connaissances, de leurs compréhension claire et expériences de la problématique traitée, de leur légitimité quant au panel d’experts qu’ils pourraient représenter et de leur disponibilité au cours du processus de recherche. Une première version du guide issue de notre revue de la littérature a été soumise aux sujets. Ces derniers ont rempli un questionnaire et participé à un entretien non-directif portant tant sur la forme que sur le fond de l’ouvrage. Notre recherche s’articule autour d’une démarche dite discursive, signifiante de reformulation, d’explication ou de théorisation d’expériences, d’avis, de témoignages et/ou de pratiques. Les taux de satisfaction collectés auprès des sujets experts ont été satisfaisants voire très satisfaisants. Une seconde version du guide a été élaborée en fonction des commentaires, des observations et des recommandations émises par l’échantillon.