DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2018-11-29 - Colloque/Présentation - poster - Français - page(s)

Philippart De Foy Marie , Delvaux Véronique , Huet Kathy , Monnier Morgane , Piccaluga Myriam , Harmegnies Bernard , "Evolution de la production des voyelles orales du français chez des enfants bilingues exposés à différentes combinaisons linguistiques" in Troisième journée "Groupe de contact Psycholinguistique et Neurolinguistique", Mons, Belgique, 2018

  • Codes CREF : Métrologie (DI2160), Phonétique (DI5312), Phonologie (DI5311)
  • Unités de recherche UMONS : Métrologie et Sciences du langage (P362)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Notre recherche vise à étudier le développement phonologique et phonétique d’enfants bilingues préscolaires exposés à l’une des combinaisons linguistiques suivantes : français-italien, français-arabe et français-mandarin. L’objectif est d’évaluer l’évolution de leurs habiletés de production en français, langue commune à tous les participants, dans une approche translinguistique et écologique. Nous sommes particulièrement intéressés par l’impact que pourraient avoir la combinaison de langues et la dominance linguistique sur l’acquisition de structures (supra-)segmentales et plus particulièrement, sur la production des voyelles orales. Le protocole expérimental implique différents outils afin de recueillir longitudinalement des données complémentaires auprès de 18 enfants bilingues initialement âgés entre 21 et 35 mois : (1) des données auto-rapportées obtenues via des questionnaires parentaux afin de caractériser le profil linguistique et d’évaluer le développement lexical-morphosyntaxique1,2,3 ainsi que l’intelligibilité de la parole4 dans les deux langues des enfants et (2), des productions orales en français récoltées via une tâche de dénomination originale dont les items ont été sélectionnés sur bases de critères spécifiques et organisés dans une ordre de présentation particulier, par âge d’acquisition croissant et complexité phonologique progressive. Les voyelles /a, i, u/ impliquées dans les productions orales font actuellement l’objet d’analyses acoustiques et plus précisément, d’analyses formantiques. Le degré d’organisation du système vocalique est également évalué à l’aide de l’Indice Phi5, une méthode de quantification permettant de générer une mesure de dispersion des valeurs de formants dans l’espace vocalique F1-F2. Nous présenterons les résultats de ces analyses sur base de deux recueils de production de parole.