DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2009-01-14 - Livre/Ouvrage - Français - 263 page(s)

Jamoulle Pascale , "Fragments d'intime" in "Fragments d'intime. Corps , amours et solitudes aux marges urbaines" , 978-2-7071-5678-5

  • Edition : La Découverte
  • Codes CREF : Enseignement des sciences sociales (DI0134), Anthropologie culturelle et sociale (DI4128)
  • Unités de recherche UMONS : Architecture et Société (A530), Sciences de la famille (P330)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
  • Centres UMONS : Inclusion sociale (CERIS), Urbanisation Revitalisation Bâtiment Architecture Innovations Espaces (URBAINE)

Abstract(s) :

(Français) Cet ouvrage questionne les évolutions du genre en milieux populaires et métissés. Dans un quartier emblématique - de prostitution et de bazars, haut en couleur, proche d’une grande gare -, Pascale Jamoulle a longuement fréquenté trois groupes de personnes précarisées, que la vie du quartier rassemble, malgré leurs modèles de genre et leurs styles de vie très différents: des prostitué.e.s, des habitant.e.s de la rue ainsi que des jeunes et familles d’origine ouvrière et immigrée. Avec elles, l’anthropologue réalise trois études de genre qui font « effet loupe » sur des dynamiques contemporaines du genre, les fragmentations et les fragilisations de l’intimité afférentes. La première investigue l’emboîtement des questions sociales, raciales et de genre qui conduisent aux pratiques prostitutionnelles officielles et officieuses dans le quartier. L’ethnologue y analyse les effets dévastateurs de la compétition et de la marchandisation des corps ; tout en ouvrant la focale sur les niches de résistance : comme celle de ces travailleuses du sexe indépendantes qui privilégient l’entraide et le care. La seconde porte sur la façon dont les relations de genre se transforment quand la précarité devient aiguë, dans la grande violence de la rue. Eprouvés mais créatifs, des interlocuteur(trice)s de l’ethnologue retissent pourtant des liens de confiance, des régulations et des protections, en particulier dans les squats semi-organisés. La troisième étude de genre décrypte les conflits de normes de genre en milieux immigrés mais aussi les jeux de positions et les inventions transculturelles des couples et des familles. Des mariages précoces/forcés, arrangés ou choisis, des jeunes vivent les atermoiements des constructions du genre en migration à partir de leurs ressources de leurs contextes de vie. Ce livre est destiné à un large public intéressé par les constructions du genre en contexte de précarité et d’immigration.


Mots-clés :
  • (Français) Genre, précarité, migrations