DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2010-05-01 - Livre/Ouvrage - Français - 106 page(s)

Pouleur Jean-Alexandre , "Les images de la ville, durables?" in "Les images de la ville, durables?" , D/2010/5940/3

  • Edition : Espace Environnement
  • Codes CREF : Sociologie urbaine (DI4134), Architecture et art urbain (DI5221), Enseignement des sciences humaines (DI0135), Aménagement du territoire (DI1473), Urbanisme et architecture (aspect sociologique) (DI2650)
  • Unités de recherche UMONS : Architecture et Société (A530)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
  • Centres UMONS : Urbanisation Revitalisation Bâtiment Architecture Innovations Espaces (URBAINE)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Que se cache-t-il derrière la perception que les habitants ont de leur ville ? Les sentiments qu’ils éprouvent pour leur ville restent-ils du ressort de la sphère individuelle ou sont-ils partageables ? Cette perception est-elle unique ou multiple ? En quoi concerne-t-elle l'identité territoriale partagée ? Les architectes, urbanistes, sociologues... doivent-ils dresser une image ou des images de la ville ? Peuvent-ils compléter l’image qu’ils se font de la ville par le regard des usagers pour mieux concevoir les aménagements de demain ? Comment véhiculer, au milieu des transformations de la ville, la mémoire collective des générations passées vers les générations futures ? Comment respecter et enrichir la trame urbaine sans la « muséifier » ? Cette approche déjà initiée par Kevin Lynch en 1960 reste visionnaire, notamment en ce qui concerne le paysage. Elle a fait l’objet, depuis lors, de nombreuses recherches complémentaires novatrices. En effet, les concepts dominants ont évolué et sont à replacer dans le contexte de notre société européenne. La notion de patrimoine architectural et surtout de patrimoine urbain ainsi que, plus récemment, celle de paysage, ont pris une importance considérable dans notre manière de concevoir la ville. La participation des habitants à la valorisation de leur cadre de vie a, elle aussi, bien pris sa place dans l'art d'édifier les villes. En ce début de XXIe siècle, cet ouvrage tente donc de réactualiser ces concepts pour les rendre plus opérationnels dans le cadre d’une culture européenne universelle. Les réflexions qui émaillent cet ouvrage se basent sur des expériences de terrain menées au sein d’une cinquantaine de petits et grands centres urbains belges et français, à partir d'enquêtes quantitatives et qualitatives auprès de plusieurs milliers de personnes. Celles-ci ont pu être réalisées grâce à un large soutien de la Communauté européenne. Faire connaître le plus largement possible les méthodologies opérationnelles et montrer l'actuelle « indispensable participation citoyenne », tel est l’objectif de ce travail. Cet ouvrage s’adresse aux auteurs de projets, architectes, urbanistes, géographes, sociologues, ingénieurs des travaux publics ou en aménagement du territoire, paysagistes, étudiants dans ces domaines, fonctionnaires délégués, agents régionaux et communaux... mais aussi aux associations impliquées dans le cadre de vie ou les citoyens particulièrement soucieux de leur ville.