DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2016-12-15 - Colloque/Présentation - poster - Anglais - 1 page(s)

Devalckeneer Aude , Conotte Raphael, Rochez Emeline, Colet Jean-Marie , "Development in invertebrate models for human healh risk assessment in the context of pollution" in 6ème Congrès International de Toxicologie SMTCA, Marrakech, Maroc, 2016

  • Codes CREF : Environnement et pollution (DI3840), Toxicologie [toxines] (DI3236)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Développement des modèles invertébrés pour prédire le risque sanitaire dans le cadre de la pollution DEVALCKENEER A, COLET J-M Objectif : Les études en laboratoire sur mammifères étant de plus en plus soumises à la législation, il devient important de mettre en œuvre des solutions permettant de répondre au mieux à la loi des 3Rs (Réduire, Remplacer, Raffiner). Dès lors, l’objectif de notre recherche est d’exploiter les modèles invertébrés, généralement utilisés en écotoxicologie, afin de modéliser une évaluation du risque sanitaire pour l’homme dans la cadre d’une friche industrielle en cours d’assainissement. Méthodes : L’étude est basée sur le développement d’un indice d’effets combinés reprenant une vue d’ensemble de l’état de santé des modèles étudiés. Les biomarqueurs choisis sont basés sur leur nature prédictive des effets néfastes ainsi que sur leur conservation entre les espèces, tels que : des mesures d’activité de la GST (Glutathion-transférase) [1,2], représentant une enzyme de phase 2 du système de détoxification, et de l’AChE (Acétylcholine estérase) [3], indicateur de neurotoxicité ; auxquelles s’ajoute une analyse en RMN du proton permettant d’établir des profils métaboliques. Résultats : Les premières analyses ont été appliquées sur des vers de terre Eisenia fetida et des escargots Helix aspersa, dont les analyses RMN de l’hémolymphe et des organes ainsi que les mesures des activités enzymatiques ont montré des différences en comparaison des espèces prélevées sur un site pollué. Le nombre restreint d’individus testés doit cependant être augmenté afin de confirmer la significativité des résultats. Conclusion : D’autres biomarqueurs doivent s’ajouter à la construction d’un indice de risque robuste et une exposition des modèles invertébrés sera effectuée en comparaison d’un modèle mammifère en laboratoire [1] Saint-Denis M. et al. Glutathione, Glutathione-Related Enzymes, and Catalase Activities in the Earthworm Eisenia fetida andrei. Environ. Contam. Toxicol. (1998), 35: 602-614. [2] Regoli F. et al. Use of the Land Snail Helix aspersa as Sentinel Organism for Monitoring Ecotoxicologic Effects of Urban Pollution: An Integrated Approach. Environmental Health Perspectives. (2006), 114: 63-69. [3] Coeurdassier M. et al. The garden snail (Helix aspersa) as a bioindicator of organophosphorus exposure: Effects of dimethoate on survival, growth, and acetylcholinesterase activity. TOC. (2001), 20 : 1951-1957.