DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-12-15 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Dutrieux Mélanie , Bruyninckx Marielle , Cauchie Dimitri , Hammouda Leila, "Motivations et vécus de femmes engagées dans une expérience de GPA gestationnelle" in 8ème Congrès de l'Association Francophone de Psychologie de la Santé, Liège, Belgique, 2014

  • Codes CREF : Dynamique et développement des sociétés (DI4116)
  • Unités de recherche UMONS : Développement humain et traitement des données (P382)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)

Abstract(s) :

(Français) Grâce aux nouvelles technologies de procréation médicalement assistée (PMA), la gestation pour autrui (GPA) réapparaît sous une forme plus sophistiquée: la GPA gestationnelle (séparation fécondation/grossesse). La PMA ne semble plus heurter les consciences, la GPA est encore au centre de nombreux débats et n’est autorisée que dans certains pays. Au-delà des aspects techniques et médicaux, la maternité de substitution comporte des aspects bioéthiques, juridiques et psycho-sociaux à prendre en compte. Notre étude s’intéresse aux motivations de ces femmes qui choisissent d’être mères porteuses et à leur vécu par rapport à cette expérience. Pour ce faire, nous avons utilisé quatre outils: le questionnaire anamnestique, l’entretien semi-directif, l’inventaire d’estime de soi de Coopermsith (1984) et le test de personnalité 16PF5 de Cattell (1995). Les principaux résultats montrent, entre autres, qu’elles ont, en moyenne, une bonne estime d’elles-mêmes (score de 39.28, supérieur au seuil de 33). Il ne semble pas se dégager de profil spécifique de personnalité au test 16PF5 de Cattell. Les entretiens semi-directifs mettent en évidence que, pour toutes ces mères porteuses, l’empathie et l’envie de partage surpassent leur désir de satisfaction personnelle. Leur parcours n’est pas toujours facile et ces femmes doivent montrer un certain déterminisme et une certaine assurance pour faire face aux critiques de la société, du milieu médical ainsi que de leur entourage propre.