DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2019-04-14 - Travail avec promoteur/Doctorat - Français - 488 page(s)

Hamaoui Najwa , "Thèse en Médiation linguistique : enjeux culturels et médiatiques à l’ère du numérique", TUDOR Mihaela Alexandra (p) , Harmegnies Bernard , 2015-09-23, soutenue le 2019-03-14

  • Edition : Université Paul-Valéry – Montpellier III
  • Codes CREF : Traduction (DI5326)
  • Unités de recherche UMONS : Centre d'Etudes et Recherches Multimédia et études euro-méditerranéennes et orientales (T207)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage)

Abstract(s) :

(Français) Depuis le début du processus de Mondialisation et de globalisation, des besoins nouveaux sont nés en matière de communication interlinguistique et interculturelle. La variété et le volume de ces besoins sont tels que pour y répondre, les universités auraient dû promouvoir dès le départ le développement en leur sein des formations nécessaires et prévoir aussi certaines mutations dues à l’explosion de la communication digitale, engendrée par cette même mondialisation. La communication interculturelle intra ou interliguistqiue est devenue planétaire, satellitaires et numérique. Elle interagit à présent concrètement avec tous les domaines sociaux, politiques, économiques, scientifiques et technologiques. C’est dans ce cadre, que j’ai choisi la médiation interlinguistique et numérique, commune à ces différents secteurs, comme principal exemple de discipline que j’analyse dans ma thèse. Cette discipline qui conjugue Nouvelles Technologies (TIC) et Langage/Traduction-Interprétation (LTI) est devenue l’une des plus demandées sur le marché de la communication interculturelle et interlinguistique. Elle est aussi l’une des plus incontournables dans la formation en médiation technologique et précisément en traduction et en interprétation digitales destinée aux médias en général. Malgré cette évolution concrète, le constat que nous pourrions faire quant à l’existence de cette spécialité dans les institutions de formation tant en Europe que dans le reste du monde est pour le moins surprenant. En effet, d’une part, cette discipline n’existe pas encore dans les programmes de pas mal de facultés de traduction et d’interprétation concernées ce qui les affaiblit grandement et d’autre part, l’une des enquêtes cliniques que j’ai menées a démontré qu’il n’existe pas encore dans les autres institutions qui ont quelques velléités en la matière, de dispositif pédagogique ou méthodologique et encore moins de curriculum pour l’enseignement de cette spécialité. Grâce à deux autres enquêtes menées, j'ai pu découvrir les causes et les carences synergiques de cette situation, proposer une solution originale et vérifier mon hypothèse de recherche.


Mots-clés :
  • (Français) Médiation interlinguistique