DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2019-01-10 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - page(s)

Denis Jennifer , Hendrick Stéphan , "La valse des Transitions et des Processus Décisionnels dans la Pratique Clinique de Crise" in Cycle de conférences Centre de Formation en Thérapie Familiale, Liège, Belgique, 2019

  • Codes CREF : Psychopathologie (DI3513), Psychiatrie (DI3521), Psychologie clinique (DI3524)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie clinique systémique et psychodynamique (P351)
  • Instituts UMONS : Institut des Sciences et Technologies de la Santé (Santé), Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys)
  • Centres UMONS : Mind & Health (CREMH)

Abstract(s) :

(Français) Introduction : La pratique clinique de crise est souvent parsemée d’embûches (e.a. demande urgente, incident clinique, mobilisation du système familial parfois difficile). Cette pratique clinique renferme des interventions thérapeutiques spécifiques. L’intervenant se doit de penser et d’agir dans une temporalité accélérée face à une problématique aigue. La compétence clinique requiert donc des habiletés techniques et relationnelles (savoir-faire) ainsi que des capacités de raisonnement et d’intuition clinique (savoirs informels) distinctives. Objectif : Notre recherche vise à évaluer finement les processus thérapeutiques à l’œuvre dans la clinique de crise en illustrant ce que les experts font et comment ils le font pour s’ajuster continuellement aux éléments émergents dans la rencontre thérapeutique. Méthode : L’étude est ancrée dans une épistémologie à la première personne et utilise une méthodologie en seconde personne axée sur l’Entretien d’Explicitation développé par Pierre Vermersch. Résultats : La méthode d’analyse approfondie qui a été élaborée a permis de faire émerger des moments de rupture au cœur des interventions cliniques de crise. Ces moments ont été nommés transitions. Ces transitions fonctionnent comme des embrayeurs entre les différentes tâches cliniques menées par les intervenants-experts. Nous verrons qu’une typologie de ces transitions a pu émerger afin de comprendre, moment par moment, l’ensemble des processus d’intervention à l’œuvre dans les entretiens cliniques de crise. Des études complémentaires ont pu démontrer que ces transitions pouvaient également se retrouver dans le cadre des interventions psychothérapeutiques. Parallèlement, un modèle Transitionnel de l’Activité Clinique Heuristique de crise (Modèle TACHe) a pu être conçu pour illustrer les processus décisionnels des intervenants-experts. Le modèle TACHe démontre que les décisions cliniques constituent une étape intermédiaire entre le traitement des multiples prises d’informations — internes et externes — de l’expert et son action thérapeutique. Nous verrons ainsi comment l’expert sélectionne méthodologiquement les indices pertinents afin d’opérer ses relances thérapeutiques.