DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2013-05-09 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - 2 page(s)

Lago Noémie , Becue Vincent , Diab Y., "Artistes et urbanisme expérientiel : l’art comme générateur d’ambiance urbaine " in 81ème congrès de l'ACFAS, Québec, Canada, 2013

  • Codes CREF : Urbanisme et architecture (aspect sociologique) (DI2650)
  • Unités de recherche UMONS : Projets, Ville et Territoire (A520)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
  • Centres UMONS : Urbanisation Revitalisation Bâtiment Architecture Innovations Espaces (URBAINE)

Abstract(s) :

(Français) La capacité des espaces publics à être des lieux de convergence et de rencontre diminue face à la montée des enjeux sécuritaires. Néanmoins, les citadins sont nombreux dans les espaces proposant une ambiance particulière restent attractifs car les citadins d’aujourd’hui sont à la recherche d’expériences intenses, ludiques et originales. Nos études de cas (Paris-Plages, City Lounge à Saint-Gall, Marseille 2013, L’ile de Nantes) démontrent le lien entre l’implication d’artistes et la création d’une ambiance. En effet, ils apportent la puissance créative permettant de développer les dimensions sensibles d’un lieu. Cependant, la démarche artistique n’est pas suffisante à la recomposition de notre vivre ensemble. Pour cela, elle doit être basée sur une analyse fine des besoins des usagers et menée en étroite collaboration avec les services d’aménagement, garants des aspects fonctionnels des espaces. A cette fin, un cadre de travail est indispensable. C’est ce que nous proposons à travers le concept d’urbanisme expérientiel. Cette nouvelle démarche est inspirée des recherches en marketing expérientiel. Elle combine une stimulation des cinq sens, des sentiments et du vécu des usagers afin qu’ils associent une ambiance particulière à un lieu. Elle permet d’intégrer les dimensions sensibles de l’espace aux démarches traditionnelles de conception d’espace public. C’est de cette la collaboration entre artistes, usagers et aménageurs que nait l’ambiance favorisant le vivre ensemble.