DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2022-04-12 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - page(s) (Soumise)

Beauset Romain , Duroisin Natacha , "Quelle place pour la visualisation spatiale au sein des évaluation externes et quelle évolution depuis 2015 ?" in 33ème colloque de l’ADMEE-Europe, Université des Antilles, Guadeloupe, France, 2022

  • Codes CREF : Géométrie (DI1110), Didactique (DI4616)
  • Unités de recherche UMONS : Méthodologie et formation (P316), Formation des Enseignants (B101)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys)

Abstract(s) :

(Français) Cette communication se focalise sur les évaluations externes standardisée (certificatives ou non) de mathématiques passées depuis 2015 en Belgique francophone et plus spécifiquement sur la présence d’un contenu géométrique dans ces évaluations : l’habileté de visualisation spatiale. En effet, la visualisation spatiale, qui peut être définie comme la capacité à se représenter les informations spatiales non verbales, à anticiper l’apparence d’objets complexes, à analyser les relations entre les objets d’une configuration et à effectuer des opérations mentales sur des objets perçus à deux ou trois dimensions (Nagy-Kondor, 2014) est une habileté complexe à acquérir mais essentielle pour la poursuite du parcours scolaire / professionnel des élèves (Commission de réflexion sur l'enseignement des mathématiques, 2002). Dans ce contexte, s’intéresser à la manière dont elle est évaluée apparait intéressant. D’autant que les résultats des évaluations externes menées permettent une évaluation du système et peuvent ainsi contribuer à son amélioration (Monseur & Demeuse, 2005 ; Mons & Pons, 2009 …). La communication se présente en deux volets. Un premier volet porte sur la place laissée à l’habileté de visualisation spatiale au sein des évaluations. En prenant appui sur l’observation outillée du contenu des évaluations externes de mathématiques de ces dernières années, mis en lien avec les résultats de l’analyse des évaluations externes antérieures menée par Duroisin (2015), l’objectif est double. Il s’agit de décrire la manière dont la visualisation spatiale est intégrée depuis 2015 au sein des évaluations (quantités et qualités d’exercices…) et d’identifier s’il existe une évolution par rapport au contenu des épreuves antérieures. Le deuxième volet de cette communication porte quant à lui sur la validité des évaluations externes de ces dernières années. L’objectif de ce volet est de mettre en lien les évaluations externes avec, d’une part, les référentiels de compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles et, d’autre part, avec les connaissances scientifiques actuelles au sujet de l’habileté. Ainsi, la communication amènera une réflexion sur la manière dont est évaluée à ce jour l’habileté cognitive de visualisation spatiale au sein des épreuves externes.