DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-11-20 - Colloque/Abstract - Français - 2 page(s)

Couvreur Nicolas , Laplume David , "Optimisation sous contraintes technologiques" in Ecole Doctorale Thématique en Architecture, Urbanisme, Ingénierie Architecturale et Urbaine - Séance Inaugurale 2014-2015, Bruxelles, Belgique, 2014

  • Codes CREF : Programmation et méthodes de simulation (DI4317), Stabilité des constructions [construction de bâtiments] (DI2121)
  • Unités de recherche UMONS : Sciences et Techniques de Construction (A540)
  • Centres UMONS : Urbanisation Revitalisation Bâtiment Architecture Innovations Espaces (URBAINE)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) L’optimisation est un outil mathématique qui tente de résoudre un problème selon un ou des critères prédéfinis. Dans le cas d’une optimisation structurelle, l’objectif est d’obtenir la forme capable de résister aux contraintes imposées en utilisant un minimum de matière. La solution alors proposée peut conduire à une forme complexe et utopique aux nœuds structurels parfaitement rigides. La rigidité d’un assemblage influence la répartition des efforts internes et donc les déformations subies par les éléments. Par conséquent, les assemblages ont un rôle structurel important. En pratique, un assemblage n’est jamais parfaitement rigide. Il existe toujours un peu de « jeu » au sein de l’assemblage. Son comportement se situe entre une articulation parfaite et une liaison parfaitement rigide, il est alors qualifié de semi-rigide. La semi-rigidité peut avoir un impact sensible sur la répartition des efforts. Il est dès lors nécessaire de s’interroger sur la validité d’une solution optimale négligeant la semi-rigidité des nœuds structurels. L’objectif de cette recherche est de réaliser une optimisation efficiente en intégrant comme contraintes les standards de la construction bois et la semi-rigidité des assemblages afin d’obtenir une solution optimale réaliste. La méthode de recherche est d’associer des paramètres à chaque élément structurel (classe de résistance, section...) et à chaque assemblage (rigidité...). Un algorithme génétique fera ensuite évoluer ces paramètres afin d’obtenir les meilleures solutions selon des critères économiques et/ou esthétiques. Ces résultats pourront alors être confrontés à ceux obtenus par une optimisation théorique.


Mots-clés :
  • (Français) Algorithme génétique
  • (Français) Optimisation
  • (Français) Semi-rigidité
  • (Français) Bois