DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-12-16 - Colloque/Abstract - Français - 1 page(s)

Henrard Sébastien, Van Daele Agnès , "Effets de l'âge et de l'activité de travail sur les fonctions exécutives des interprètes de conférence" in 8e congrès de l’Association Francophone de Psychologie de la Santé, 223, Liège, Belgique, 2014

  • Codes CREF : Psychologie du travail (DI4270), Psychologie cognitive (DI4211)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie du travail (P357)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Introduction : Actuellement, on sait que le travail peut influencer le vieillissement en accélérant ou en retardant les déclins liés à l’âge. Cependant, on connait encore peu de choses sur les conditions de travail et les caractéristiques du travail réel influençant (positivement ou négativement) le processus du vieillissement. Dans ce cadre, nous nous sommes intéressés à une activité professionnelle spécifique : l’interprétation de conférence. C’est une activité cognitivement stimulante exigeant flexibilité, mise à jour de l’information, inhibition, gestion de multi tâche et le tout, sous forte pression temporelle. Notre recherche vise à vérifier que l’activité d’interprétation peut ralentir le déclin des fonctions exécutives. Méthodologie : 60 interprètes, 60 traducteurs et 60 monolingues, âgés de 25 à 65 ans, ont réalisé des tests évaluant les fonctions exécutives, la vitesse de traitement de l’information et la gestion de double tâche. L’âge, le sexe, le niveau d’étude et l’ancienneté au travail sont contrôlés. Résultats : Les résultats montrent un ralentissement du déclin pour la flexibilité, la mise à jour et la gestion de double tâche chez les interprètes et les traducteurs. De plus, il existe un ralentissement du déclin de la vitesse de traitement de l’information et de l’inhibition chez les interprètes. Conclusion : Ces résultats indiquent qu’au-delà des effets du bilinguisme sur le ralentissement du déclin de la mise à jour, de la gestion de double tâche et de la flexibilité cognitive, les caractéristiques de l’activité d’interprétation ralentissent le déclin de la vitesse de traitement de l’information et de l’inhibition.