DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2020-06-11 - Colloque/Article dans les actes avec comité de lecture - Français - 11 page(s)

Viseur Robert , "Blockchain et secteur bancaire : entre rupture subie et appropriation prudente" in Conference of the Association Information and Management, Marrakech, Maroc, 2020

  • Codes CREF : Technologies de l'information et de la communication (TIC) (DI4730), Economie de l'entreprise (DI4322)
  • Unités de recherche UMONS : Technologies de l'Information et de la Communication (W714)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Technologies de l’Information et Sciences de l’Informatique (InforTech), Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)

Abstract(s) :

(Français) En octobre 2008 naissait le Bitcoin, ouvrant la porte au développement des cryptomonnaies puis aux applications dérivées de la technologie sous-jacente : la blockchain. Aux discours sur la disruption, envisageant la disparition future d’acteurs historiques tels que les banques, ont succédé des évaluations sur les mérites comparés des solutions disponibles et des réflexions sur la transformation du secteur bancaire, incluant l’identification des bénéfices qu’il pouvait tirer de l’intégration de la blockchain. Cette recherche exploratoire porte sur le secteur bancaire belge et tente de comprendre le positionnement de ses entreprises face à la blockchain. Les premiers résultats mettent en particulier en évidence le rôle des systèmes hérités, perçus à la fois comme des facteurs de productivité et des freins à l’adoption de nouvelles technologies, et les stratégies exploratoires mises en œuvre par les banques pour, d’une part, évaluer les solutions technologiques disponibles et, d’autre part, identifier les business cases permettant le développement de nouvelles activités ne remettant en cause leur position concurrentielle.


Mots-clés :
  • (Français) blockchain