DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-06-12 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - 19 page(s)

Duroisin Natacha , Demeuse Marc , "Paramétrer une ville virtuelle et y simuler des déplacements pour rendre compte des stratégies de repérage mises au point par les élèves âgés de 6 à 15 ans" in 9ème Journée Scientifique des Jeunes Chercheurs en Psychologie , Lille, France, 2014

  • Codes CREF : Technologies de l'information et de la communication (TIC) (DI4730), Psychologie de l'enfant en âge scolaire (DI4232), Enseignement programme (DI4621), Technologie de l'éducation (DI4620), Psychologie cognitive (DI4211), Psychologie du développement cognitif (DI4237), Didactique (DI4616)
  • Unités de recherche UMONS : Méthodologie et formation (P316)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys), Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)

Abstract(s) :

(Français) Pour évaluer les habiletés spatiales des individus, plusieurs recherches menées en cognition spatiale requièrent l’utilisation d’environnements virtuels (Darken & Petterson, 2002 ; Banton et al., 2005). Amenés à se repérer dans un environnement virtuel, les élèves développent des stratégies différentes basées soit sur l’utilisation de repères fournis par l’environnement (caractéristiques du bâti, etc.), soit en organisant l’information spatiale de manière à permettre une meilleure mémorisation… Dans le cadre d’une recherche fondamentale financée par le F. R. S. - FNRS, une ville virtuelle stylisée a été générée via City Engine pour évaluer les stratégies cognitives mises en œuvre par les élèves quand ils doivent effectuer des déplacements. Développé selon un plan hippodaméen et paramétré de façon qualitative (nature des points de repères, coloration des façades, hauteur du bâti…) et quantitative (pourcentage des points de repères, pourcentage de coloration des façades…), cet environnement virtuel permet la réalisation de plusieurs activités courantes en matière d’orientation. L’une d’entre elles consiste à reproduire à l’identique un itinéraire déjà parcouru à l’aide de balises (parcours « reproduction »). L’autre consiste à suivre un parcours balisé et à effectuer le même parcours en sens inverse en faisant appel au processus cognitif de décentration (parcours « décentration ») (Beaudichon & Bideaud, 1979 ; Borjon Sultan, 2010). D’un point de vue expérimental, deux groupes d’élèves ont été constitués. Un des deux groupes effectue les parcours « reproduction », l’autre effectue les parcours « décentration ». La modalité de déplacement dans l’environnement virtuel est le « mode marche ». L’expérience, réalisée auprès de plus de 180 élèves âgés entre 6 et 15 ans, permet d’interroger la manière dont est encodée, structurée et récupérée l’information spatiale. Les résultats de l’expérience permettent de constater que les deux activités proposées (reproduire un itinéraire à l’identique et le reproduire en sens inverse) sont assez complexes quel que soit l’âge des élèves. Les différences de performances dépendent davantage du nombre de changements de direction intervenus lors du parcours que soit de sa longueur. En se basant sur les propos des élèves, on remarque que des stratégies de repérage différentes sont mises en œuvre. Ainsi, les élèves plus âgés déclarent avoir organisé l’information...

Identifiants :
  • FNRS : 5046941

Mots-clés :
  • (Français) apprentissages scolaires