DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2013-11-13 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Waroux Thomas , Becue Vincent , LAUDATI Patrizia, "Apport de l'approche systémique dans l'élaboration d'un projet de transport urbain transfrontalier" in 24ème séminaire doctoral conjoint/ 24th Joint Doctoral Seminar in Theory and History of Architecture, Bruxelles, Belgique, 2013

  • Codes CREF : Aménagement urbain (DI2652), Technologie des transports urbains (DI2635)
  • Unités de recherche UMONS : Projets, Ville et Territoire (A520)
  • Instituts UMONS : Institut des Sciences et du Management des Risques (Risques)
  • Centres UMONS : Urbanisation Revitalisation Bâtiment Architecture Innovations Espaces (URBAINE)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Dans le cadre de l’évaluation systémique de la mobilité urbaine ; la présente étude fait l’apologie des relations entre la théorie des systèmes en sciences humaines et l’ingénierie urbaine sous la thématique des transports durables. Cette démarche sera appliquée in fine au territoire complexe transfrontalier des régions de Mons et Valenciennes. Le diagnostic préalable a mis en évidence un manque de considération des pouvoirs publics en matière de mobilité durable. Le postulat présenté proposera donc l’apport des sciences humaines au travers des théories systémiques, génératrices d’un modèle décisionnel commun aux territoires frontaliers. Cet outil d’aide à la décision modélisera les liens entre les différents sous-systèmes étudiés : celui des transports, des territoires frontaliers, des acteurs engagés, des critères et des enjeux retenus. La thématique étudiée est ainsi la mobilité durable entre territoires complexes, d’autant plus complexe qu’elle est difficile à quantifier. Cette particularité est due à l’envergure d’un projet de transport urbain. Il touche de nombreuses compétences (transports, urbanisme,…) et représente des enjeux multiples : • Sociaux (qualité de vie, accès à l’emploi et aux services) ; • Economiques (coût des systèmes de transports, part modale des véhicules routiers) ; • Environnementaux (qualité de l’air, pollution des rejets de GES des véhicules particuliers ; pollution sonore). Ces différentes composantes sont évaluées à partir d’indicateurs multiples et sectoriels (Densités, PIB, émissions de polluants, taux de motorisations, coefficient d’occupation du sol (COS) ou encore coefficient d’accessibilité,…). Finalement les processus décisionnels impliqués dans les études urbaines et en particulier le secteur des transports ; souffrent de la complexité des réglementations urbanistiques à différentes échelles : régionales (CWATUPE, PS, RRU) communales (SSC, PCA, RCU, PCM) ; en passant par les intercommunales mais dont les documents sont beaucoup plus indicatifs que réglementaires (RUE, CCUE,…). Cette présente étude proposera donc un ajustement des processus décisionnels par la mise en système des problématiques relevées : multi enjeux, multi échelles, multi critères, multi acteurs.