DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2019-03-05 - Colloque/Présentation - poster - Anglais - page(s)

Bonezzi Roberto, Boulanger Nicolas , De Filippi David , Sundell Per, "Théorie non-commutative de spins élevés" in Mardi des Chercheurs 2019 (MdC2019), Mons, Belgique, 2019

  • Codes CREF : Physique théorique et mathématique (DI1210)
  • Unités de recherche UMONS : Physique de l'Univers, Champs et Gravitation (S827)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys)
  • Centres UMONS : Algèbre, Géométrie et Interactions fondamentales (AGIF)

Abstract(s) :

(Français) L’une des plus grandes quêtes de la physique moderne est celle d’une théorie quantique décrivant toutes les interactions fondamentales, incluant la gravité. L’une des pistes explorées par les physiciens théoriciens est l’inclusion dans le modèle d’une infinité de nouvelles particules, caractérisées par un moment angulaire intrinsèque (spin) supérieur à deux. Vasiliev [1] a écrit des équations du mouvement pour un tel système, dont les propriétés (en particulier les symétries) exhibent diverses similitudes avec les théories utilisées pour décrire des interactions électromagnétiques, faibles et fortes sur un type particulier d’espace-temps, qu’on appelle non-commutatif. L’objet de notre travail [2] est l’exploitation de cette analogie pour calculer des grandeurs physiques observables.