DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2021-04-29 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - page(s)

Seha Mélanie, Beauset Romain , Duroisin Natacha , "Conception(s) de la géométrie dans l’enseignement primaire et secondaire en Belgique francophone" in Colloque international en éducation, Montréal, Canada, 2021

  • Codes CREF : Mathématiques (DI1100), Géométrie (DI1110), Pédagogie (DI4610), Didactique (DI4616)
  • Unités de recherche UMONS : Méthodologie et formation (P316), Formation des Enseignants (B101)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys), Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)

Abstract(s) :

(Français) L’importance de la géométrie dans le développement des habiletés spatiales, essentielles dans la réussite en mathématiques de l’élève, est soulignée par de nombreux auteurs (Mix & Cheng, 2012 ; Sinclair & Bruce, 2014 ; …). Toutefois sa place dans les référentiels est davantage remise en question que celle d’autres domaines mathématiques, en raison notamment de conceptions épistémologiques plus fragiles (Salin, 2008). En Belgique francophone, les référentiels développés au début des années 2000 ont fait l’objet de nombreuses critiques : manque de clarté des intitulés, de cohérence entre les différents cycles, de jalons temporels, … (voir notamment Duroisin & Demeuse, 2015). Dès lors, sans ces précieux repères, comment les enseignants conçoivent-ils la géométrie ? Quels objectifs lui assignent-ils ? C’est ce que cette recherche vise à déterminer, au travers d’un questionnaire à large échelle diffusé en ligne auprès des enseignants de primaire et du début de secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Son analyse permet de comparer les conceptions des enseignants et de déterminer dans quelle mesure ils partagent la même vision de la géométrie, au travers de l’utilité qu’ils lui accordent et de la place qu’y occupent certains apprentissages comme le raisonnement logique, les constructions ou les habiletés spatiales.