DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-05-08 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - 1 page(s)

Rousseau Pierre , "Le corps à corps de la naissance." in 7ème Congrès Européen de l’AEPEA; Bruxellles; Belgique; 7-10 mai 2014, Bruxelles, Belgique, 2014

  • Codes CREF : Ethologie [humaine] (DI312D), Enseignement des sciences humaines (DI0135), Sciences exactes et naturelles (DI1000), Psychologie de la famille et des systèmes humains (DI425H)
  • Unités de recherche UMONS : Sciences de la famille (P330)
  • Centres UMONS : Inclusion sociale (CERIS)

Abstract(s) :

(Français) L’analyse de 31 vidéos filmées dès le premier instant de naissances humaines montre que les premiers comportements du nouveau-né sont des réflexes de peur du système flight, fight, freeze et, en même temps, des tentatives d’entrer en relation avec une personne humaine pour s’y attacher, sa mère le plus souvent. Lorsque le bébé est accueilli par une personne disponible, le premier échange de regards l’apaise rapidement et fait parfois apparaître une ébauche de sourire. Les parents déclarent qu’ils sont à cet instant devenus amoureux de leur bébé, parents de ce bébé là et investis d’une responsabilité pour la vie entière. Les vidéos montrent aussi que les premières interactions ne sont pas toujours aussi simples quand les parents répondent de manière inadéquate aux signaux du bébé ou que le bébé réagit à la naissance par un comportement de freezing ou immobilité tonique (IT). Cette réaction est la plus extrême du système d’alarme commandé par l’amygdale. Nous avons trouvé une relation significative entre l’IT à la naissance et le stress prénatal maternel (SP) (p=.037). L’éducation anténatale devrait préparer les parents à apaiser, à sécuriser leur enfant dès la naissance et, avec les professionnels de la petite enfance, à lui donner une enveloppe affective qui lui permette de développer un attachement secure qui peut atténuer les troubles programmés par le SP et lui donner les capacités de résilience dont il aura besoin dans la vie.