DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2016-05-18 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Janssens Camille, "Des différences discursives liées au sexe en traduction: une étude de corpus" in Journée des doctorants ED3bis « Langues, lettres et traductologie », Bruxelles, Belgique, 2016

  • Codes CREF : Etudes-femmes (DI5358), Traduction (DI5326), Linguistique générale (DI5310)
  • Unités de recherche UMONS : Communication écrite (T203)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) La traduction est une pratique à travers laquelle l’identité du/de la traducteur/traductrice peut se ressentir. En effet, avant de se pencher sur un texte, le/la traducteur/trice, bien qu’il/elle transpose un document d’une langue source à une langue cible de manière en principe objective, ne peut mettre sa personnalité profonde de côté. Dans le cadre de notre thèse, nous nous proposons de découvrir si le sexe du/de la traducteur/trice influence le texte cible à travers l’analyse de différents facteurs discursifs. Nous recherchons d’éventuelles différences d’écriture liées au genre dans des traductions françaises de textes littéraires allemands. Ce poster sera l’occasion de se pencher sur un critère : par exemple, l’hypothèse selon laquelle les hommes auraient plus tendance à utiliser la nominalisation que les femmes, qui préfèreraient les adjectifs (Durot-Boucé in Sardin 2009, Mills 1995 et Schmid et Fauth 2003). Plusieurs études ont fait ce postulat dans le domaine de l’écriture anglophone. Qu’en est-il pour la traduction de textes littéraires allemands vers le français ? Le sexe du traducteur influence-t-il la nature des mots qu’il/elle utilise dans le texte cible ? Une analyse quantitative de traductions d’étudiants et étudiantes nous permettra de faire des premières observations.