DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2018-11-20 - Article/Dans un journal avec peer-review - Français - page(s)

Boumazguida Karim , Temperman Gaëtan , De Lièvre Bruno , "Questionner les traces d’activités en ligne pour mieux comprendre l’expérience d’apprentissage des étudiants" in Revue Internationale de Pédagogie de l'Enseignement Supérieur

  • Edition : Association Internationale de Pédagogie Universitaire, Locarno (Switzerland)
  • Codes CREF : Enseignement assisté par ordinateur (DI4624), Technologie de l'éducation (DI4620), Pédagogie expérimentale (DI4612), Pédagogie (DI4610)
  • Unités de recherche UMONS : Ingénierie Pédagogique et Numérique éducatif (P303), Cellule Facultaire de Pédagogie Universitaire (P360)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Avec la disponibilité des traces d’apprentissage, les environnements numériques mis à la disposition des étudiants en contexte universitaire offrent une opportunité d’étudier le lien entre le processus d’apprentissage et les produits de celui-ci. Cette contribution a pour objectif d’étudier ce type de relation au sein d’un SPOC accessible sur la plateforme d’apprentissage Moodle. Notre analyse s’appuie sur une exploitation des traces de différentes activités réalisées en ligne par les apprenants et un post-test sur table permettant d'objectiver le degré de maîtrise atteint. Elle met en évidence que plusieurs variables liées aux activités en ligne des apprenants contribuent à expliquer le degré de maîtrise atteint. Nous observons en particulier que les tâches informatives, formatives et interactives expliquent, en partie, le degré de maîtrise du contenu des apprenants. Le processus d’auto-évaluation (tâches formatives), la reformulation du contenu dans le forum (tâches interactives) ainsi que l’intensité de la lecture des séquences didactiques (tâches informatives) mises à disposition favorisent l’apprentissage des apprenants. Une typologie obtenue par une approche par cluster et créée à partir de ces différentes variables permet de distinguer trois profils d’apprenants : les « participants observateurs » (en retrait dans l’apprentissage), les « participants passifs » (caractérisés par un degré d’intensité de visionnage des capsules vidéopédagogiques plus important et par un engagement intermédiaire pour les évaluations formatives et les échanges sur les forums) et enfin les « participants actifs » (investis sur l’ensemble des composantes du SPOC). Enfin, l’opinion des étudiants recueillie à partir d’un questionnaire de perceptions concorde avec ce qu’ils réalisent effectivement dans l’environnement en ligne.

(Anglais) This study examines learning on a SPOC accessible on the Moodle online learning platform. Exploitation of the traces of learning activities and a post-test (on paper) are allowing to objectify degree of control achieved. It highlights that several variables related to learners' online activities would explain their mastery at the end of learning. We observe that watching video (informative task), self-evaluation (formative task) and reformulation of the content in forums (interactive tasks) may explain success factors of learners. A cluster approach gives rise of a typology of learners in a SPOC device : the « observer participants », the « passive participants » and finally the « active participants ». Opinion of students goes in the same vein.