DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2019-11-15 - Colloque/Présentation - communication orale - Anglais - page(s)

Culot Stéphanie , Gaugue Justine , "Father's mental health during the postpartum period : psychological distress and resources in a francophone sample" in 12th International Congress and 17th National of Clinical Psychology, Santander, Espagne, 2019

  • Codes CREF : Psychopathologie (DI3513), Psychologie (DI4200), Psychologie clinique (DI3524)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie clinique de l'enfant et de l'adolescent (P353)
  • Instituts UMONS : Institut des Sciences et Technologies de la Santé (Santé), Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
  • Centres UMONS : Inclusion sociale (CERIS), Mind & Health (CREMH)

Abstract(s) :

(Français) Si la période périnatale est reconnue pour favoriser l’émergence de troubles psychopathologiques chez la mère, ceux-ci sont encore trop peu évalués du point de vue du père. On estime pourtant qu’un père sur dix souffre de dépression périnatale entre le premier trimestre de grossesse et la première année de post-partum (Paulson & Bazemore, 2010). La prévalence des troubles anxieux peut quant à elle s’élever jusqu’à 18% en post-partum (Leach, Poyser, Cooklin & Giallo, 2016). Toutefois, l’étude de ces troubles ainsi que de leurs facteurs de protection et de vulnérabilité tend à manquer, surtout en population francophone. Les objectifs de cette étude sont donc de repérer la présence de détresse psychologique (dépression et anxiété) dans un échantillon de pères francophones, en post-partum immédiat et tardif, ainsi que de déterminer les éventuels facteurs favorisant cette détresse. Un ensemble d’auto-questionnaires est administré à deux temps du post-partum (5 jours et 3 mois) afin d’évaluer la dépression (Edinburgh Postpartum Depression Scale), l’anxiété (State-Trait Anxiety Inventory), le stress perçu (Perceived Stress Scale), l’estime de soi (Rosenberg Self-Esteem Scale) la sphère sociale (Sarason’s Social Support Questionnaire), l’ajustement conjugal (Dyadic Adjustment Scale) et une série de variables sociodémographiques. Les résultats préliminaires (N=86) démontrent pour l’instant la présence d’une certaine vulnérabilité au sein de l’échantillon, en post-partum immédiat. La communication permettra de présenter la suite des résultats, notamment en post-partum tardif, et l’évolution des patterns entre les deux temps de la recherche. Les perspectives cliniques de la recherche seront mises en avant, notamment en ce qui concerne l’importance du dépistage des difficultés paternelles en périnatalité, et des moyens mis en place pour y parvenir.