DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2021-03-04 - Colloque/Article dans les actes avec comité de lecture - Français - 16 page(s)

Dupont Claire , Giuliano Romina , Godfroid Cécile , "Télétravail et conciliation vie privée-vie professionnelle : une question de genre ?" in 31ème Congrès de l'AGRH, en ligne

  • Codes CREF : Management (DI4360)
  • Unités de recherche UMONS : Analyse économique du travail (W718), Economie et gestion de l'entreprise (W742)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
  • Centres UMONS : Inclusion sociale (CERIS), Microfinance (CERMI)

Abstract(s) :

(Français) Le télétravail ne semble pas forcément bon ménage avec la possibilité pour les femmes d’équilibrer leurs sphères privée et professionnelle, d’autant plus en période de crise. Il serait dès lors intéressant de mieux comprendre le point de vue des femmes quant à l’effet du télétravail sur leur capacité à concilier vies privée et professionnelle, mais aussi le point de vue des hommes quant à la possibilité pour les femmes de trouver un équilibre entre ces deux sphères par la pratique du télétravail. A ce stade, notre article tentera donc, de manière théorique, de répondre à la question suivante : il y a-t-il des différences de perceptions entre les hommes et les femmes quant à l’effet du télétravail sur la conciliation des sphères privée et professionnelle ? L’expérience du télétravail et de son utilisation, telle que vécue par les femmes, semble en effet un sujet encore négligé dans la littérature (Gàlvez et al., 2020) et peu étudié de manière qualitative (Guinn, 2017). Fernando et Cohen (2013) affirment ainsi que peu d’études montrent ce que les femmes font des obstacles rencontrés dans leur tentative de mieux concilier vies professionnelle et privée et comment elles arrivent à gérer leur carrière face à ces obstacles. Hilbrecht et al. (2008) soulignent eux aussi le peu d’études s’étant intéressées aux liens entre le télétravail, la conciliation des sphères privée et professionnelle et la qualité de vie. A l’heure où les pratiques de travail flexibles et les pratiques favorables à la famille ont la cote au sein des entreprises, il nous semble intéressant d’explorer davantage les perceptions développées à l’égard d’une telle pratique qui, au sortir de la crise, pourrait prendre de l’ampleur et en tout cas atteindre des niveaux supérieurs aux niveaux avant crise (HR Square, 2020).