DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2018-12-10 - Livre/Chapitre ou partie - Français - 19 page(s)

Bonin Luiza, Delaunois Fabienne , Vitry Véronique , "Revêtements chimiques de nickel-bore" in "Techniques de l'Ingénieur - Paris"

  • Edition : Techniques de l'Ingénieur
  • Codes CREF : Chimie des surfaces et des interfaces (DI1327), Electrochimie hautes et basses températures (DI1326)
  • Unités de recherche UMONS : Métallurgie (F601)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Science et Ingénierie des Matériaux (Matériaux)
  • Centres UMONS : Ingénierie des matériaux (CRIM)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Les dépôts chimiques de nickel-bore, appelés en anglais Ni-B electroless coatings, sont de proches parents des dépôts chimiques de nickel-phosphore et des dépôts électrolytiques de nickel. Ils résultent de la réduction en phase aqueuse de sels de nickel mais, à la différence des dépôts électrolytiques, ne nécessitent pas l’utilisation d’une source extérieure de courant. Comme leur nom l’indique, ils contiennent une teneur non négligeable en bore qui leur confère de nombreuses propriétés intéressantes. Outre les propriétés usuelles des revêtements chimiques (electroless), à savoir conformité dimensionnelle et homogénéité d’épaisseur, revêtement de pièces complexes et de trous borgnes, revêtement de substrats non conducteurs, les dépôts de nickel-bore présentent une dureté élevée pouvant dépasser celle des revêtements de chrome dur après traitement thermique, une excellente résistance à l’usure abrasive et à l’usure en glissement, ainsi qu’une résistance à la corrosion acceptable. Ils sont également de bons conducteurs électriques et possèdent des propriétés catalytiques dues à la présence de bore. L’ensemble de ces propriétés ouvre aux revêtements chimiques de nickel- bore un champ d’applications important dans divers domaines industriels. Cet article présente d’une part, la théorie des dépôts chimiques de nickel et d’autres part, les moyens de les synthétiser, y compris les paramètres de régulation des bains de dépôt. Les diverses propriétés des revêtements obtenus sont également discutées et mises en relation avec les propriétés des revêtements de nickel-phosphore, qui sont plus largement connus. Des développements récents et futurs sont également discutés. Le lecteur trouvera en fin d’article un glossaire et un tableau des symboles utilisés.


Mots-clés :
  • (Français) nickel-bore
  • (Français) propriétés
  • (Français) nickel chimique