DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-04-01 - Colloque/Présentation - communication orale - Anglais - 0 page(s)

Trappeniers Julie , Lefebvre Laurent , "La dénomination orale : perspectives développementales chez l'enfant de 5 à 11 ans." in Journées de Neurologie de Langue Française, Strasbourg, France, 2014

  • Codes CREF : Neurosciences cognitives (DI4296), Sciences cognitives (DI4290), Psychologie cognitive (DI4211)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie cognitive et Neuropsychologie (P325)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage), Institut des Sciences et Technologies de la Santé (Santé)
  • Centres UMONS : Mind & Health (CREMH)

Abstract(s) :

(Français) La dénomination orale: perspectives développementales chez l’enfant âgé de 5 à 11 ans Mots clés : modèle de dénomination, évaluation, développement Le manque du mot génère des difficultés souvent mises en évidence par une tâche de dénomination d’images. A l’heure actuelle, il n’existe aucun modèle du processus de dénomination spécifique à l’enfant, avec pour conséquence une compréhension limitée des difficultés rencontrées dans cette population. Partant de l’idée que la dénomination chez l’enfant implique les mêmes processus que chez l’adulte (Cycowicz et al., 1997), notre objectif est d’évaluer chacun de ces processus ainsi que les variables qui les influencent. Plusieurs sous-épreuves évaluant chaque niveau de traitement ont été créées, concernant : la reconnaissance visuelle, la mémoire sémantique, les traits sémantiques, l’accès lexical et les processus phonologiques. Chaque épreuve est informatisée, permettant un enregistrement en temps réel des performances. Notre échantillon se compose de 291 enfants, francophones, âgés de 5 à 11 ans. Les données sont actuellement en cours d’analyse. Les premiers résultats concernent notre épreuve d’accès lexical consistant en une épreuve de dénomination de 110 images d’objets actualisées et en couleur. Concernant le score brut à la tâche (/110), on observe une évolution linéaire des performances avec l’avancée en âge, et une stabilisation des performances entre 10 et 11 ans (U = 439.5 ; p = .722). Concernant le type d’erreur commise, les erreurs sémantiques diminuent significativement vers 8 ans (entre 8 et 9 ans : U = 457 ; p = .021) pour atteindre une stabilisation vers 10 ans (entre 10 et 11 ans : U = 454.5 ; p = .890). Concernant les erreurs phonologiques, on observe une diminution significative vers 7 ans (entre 7 et 8 ans : U = 944.5 ; p = .682) suivie d’une stabilisation. Ces premiers résultats confortent les résultats d’études antérieures (cfr. Cannard et al., 2005 ; Kavé et al., 2010). Ces résultats seront envisagés dans une perspective de modélisation présentée lors du colloque. CANNARD, C., BLAYE, A., SCHEUNER, N., & BONTHOUX, F. (2005). Picture naming in 3- to 8-year old French children : Methodological considerations for name agreement. Behavior Research Method, 37(3), 417–425 CYCOWICZ, Y. M., FRIEDMAN, D., ROTHSTEIN, M., & SNODGRASS, J. G. (1997). Picture naming by young children: norms for name agreement, familiarity, and visual complexity. Journal of experimental child psychology, 65(2), 171–237. KAVÉ, G., KNAFO, A., & GILBOA, A. (2010). The rise and fall of word retrieval across the lifespan. Psychology and aging, 25(3), 719–24.