DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-09-15 - Article/Dans un journal sans peer-review - Français - 21 page(s)

Malaise Stephanie, Friant Nathanaël , Demeuse Marc , "La dimension d’équité dans le cadre de l’évaluation de la qualité de l’enseignement supérieur" in Working papers de l'INAS, WP02/2014, 1-21

  • Codes CREF : Politique de l'éducation (DI4415), Sociologie de l'éducation (DI4142), Evaluation [sociologie] (DI4129)
  • Unités de recherche UMONS : Méthodologie et formation (P316)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) En Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique), depuis 2004, la qualité des différents cursus proposés dans l’enseignement supérieur est évaluée par l’Agence pour l’Evaluation de la Qualité de l’Enseignement Supérieur (Agency for Quality Assurance in Higher Education, AEQES). Pour ce faire, chaque institution dont les programmes sont examinés est invitée à s’auto-évaluer à l’aide d’un référentiel reprenant chacune des dimensions à prendre en compte. Actualisé en 2013, ce référentiel comporte une dimension qui jusqu’alors n’avait pas fait l’objet d’une attention particulière : l’équité. En introduisant cette dimension dans son référentiel, l’AEQES indique que l’université ne doit pas seulement produire des diplômés compétents, mais doit veiller à ce que chaque étudiant, quelles que soient ses origines, ait des chances égales d’accès à un diplôme. Toutefois, aucun groupe-cible n’est mis en évidence et chaque établissement doit déterminer lui-même quels sont les étudiants ou groupes d’étudiants qui feront l’objet d’une attention particulière. Dans ce cadre, une étude menée conjointement par trois universités belges francophones (Demeuse et al., 2013) peut guider la mise en place de ces évaluations. Celle-ci a permis d’identifier les étudiants les plus « fragiles » à travers la mise à l’épreuve d’indicateurs pertinents dans le cadre de la différenciation du financement de l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles. Après avoir défini les concepts de qualité et d’équité, les auteurs présentent des indicateurs permettant d’identifier les élèves présentant un risque accru d’échouer dans l’enseignement supérieur. L’analyse des résultats obtenus - en termes de réussite ou d’échec - par des étudiants de premier cycle à l’université permet ensuite de quantifier l’importance de l’impact des différentes variables.