DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2019-05-15 - Colloque/Abstract - Français - page(s)

Philippart De Foy Marie , Delvaux Véronique , Huet Kathy , Monnier Morgane , Piccaluga Myriam , Harmegnies Bernard , "Développement phonético-phonologique du français en contexte d’acquisition bilingue : étude longitudinale des productions orales précoces" in Huitièmes journées de phonétique clinique, Mons, Belgique, 2019

  • Codes CREF : Métrologie (DI2160), Phonétique (DI5312), Phonologie (DI5311)
  • Unités de recherche UMONS : Métrologie et Sciences du langage (P362)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage)

Abstract(s) :

(Français) Notre recherche a pour objectif d’étudier l’évolution des productions orales en français chez des bilingues simultanés exposés à l’une des combinaisons linguistiques suivantes : français-italien, français-arabe et français-mandarin. De fait, les enfants bilingues présentent des trajectoires développementales spécifiques, que ce soit au niveau de la construction de leurs inventaires phonétiques et/ou des processus phonologiques qu’ils appliquent (Hambly et al., 2013). Par ailleurs, il existe une grande diversité de profils bilingues et il faut s’attendre à une plus grande variabilité inter- et intra-individuelle, ce qui peut rendre la détection d’un trouble de la parole et/ou du langage problématique. Dès lors, l’utilisation d’indices quantificateurs visant à prendre en compte les potentiels facteurs de risque pour l’apparition d’un trouble ainsi que le degré d’exposition linguistique à chaque langue s’avère pertinente pour une évaluation nuancée du développement phonético-phonologique bilingue. Notre protocole expérimental implique le recueil longitudinal, à intervalles réguliers de quatre mois, de données complémentaires auprès de 18 enfants bilingues initialement âgés entre 21 et 35 mois. Premièrement, des données auto-rapportées permettant de documenter les premiers jalons développementaux et le profil linguistique en évolution des enfants sont obtenues via un questionnaire parental à partir duquel sont générés deux indices : un Indice de Non-Risque ou INR (Tuller, 2015) et un Indice de Dominance Linguistique ou IDL (de Almeida et al., 2016). Parallèlement, les productions orales en français sont récoltées via une tâche de dénomination originale dont les items, organisés par âge d’acquisition et complexité phonologique progressifs, incluent tous les phonèmes du français et les consonnes (isolées et groupées) en position initiale-médiane-finale dans le mot. Les productions orales en français font l’objet d’analyses phonologiques, via le logiciel PHON (Rose et al., 2007), et d’analyses acoustiques focalisées sur les voyelles cardinales /a, i, u/. Les résultats préliminaires de quatre participants bilingues français-italien, sur base de deux recueils de données, montrent des similitudes au niveau des mesures de précision phonologique, telles que le PCC (Shriberg et al., 1997) et le PWP (Flipsen et al., 2005), et des inventaires consonantiques pour les enfants ayant un INR maximal mais dont l’âge et l’IDL sont contrastés, suggérant un impact de la dominance linguistique. Par ailleurs, les analyses formantiques des voyelles semblent plutôt révéler un effet de l’âge sur le degré d’organisation du système vocalique sans toutefois indiquer un développement linéaire. Des analyses supplémentaires impliquant un échantillon plus large sont nécessaires afin d’affiner ces résultats préliminaires.