DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-05-22 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Denis Jennifer , Livemont Camille, "Quand le désir d’autonomie de la fratrie est freiné par un trauma familial : Une appartenance loyale." in 12es Journées Francophones de Thérapie Familiale Systémique, Ecole Normale Supérieure de Lyon, France, 2014

  • Codes CREF : Psychothérapies (DI4282), Psychologie clinique (DI3524)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie clinique systémique et psychodynamique (P351)
  • Instituts UMONS : Institut des Sciences et Technologies de la Santé (Santé)
  • Centres UMONS : Mind & Health (CREMH)

Abstract(s) :

(Français) Cette communication vise à refléter les conflits de loyauté dans lesquelles la fratrie peut être en prise suite à un suicide d’un des siens et l’ombre d’un père menaçant. Il s’agit, d’une part, de théoriser autour de la réorganisation familiale suite à un deuil impossible et d’autre part, d’illustrer comment un désir d’autonomie et de différenciation de soi est ancré dans la peur et l’angoisse de « partir » et de laisser ceux qui restent. Les auteurs souhaitent illustrer le cas d’une famille où le désir d’autonomisation de la fratrie se marque par l’impossibilité de s’épanouir identitairement. Comment quitter le nid familial quand il est le reflet d’un chantier de bataille et où « partir » signifie abandonner ou être abandonné ? Le travail thérapeutique mis en place vise à dépasser le recours au symptôme autrement que par la mise à distance émotive (cut-off). Sollicités par un désir de triangulation, les thérapeutes auraient-ils comme fonction de masquer le vide ?


Mots-clés :
  • (Anglais) conflit loyauté, tiers pesant, cut-off, trauma et deuil impossible, différenciation de soi