DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2014-11-25 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Tosar François , Delaunois Fabienne , Hantson Anne-Lise , "Etudes bioélectrochimiques de la corrosion des aciers galvanisés employés dans les systèmes de distribution d’eau sanitaire" in Matériaux 2014, Montpellier, France, 2014

  • Codes CREF : Chimie des surfaces et des interfaces (DI1327), Corrosion des matériaux (DI2114)
  • Unités de recherche UMONS : Chimie et Biochimie appliquées (F504), Métallurgie (F601)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Science et Ingénierie des Matériaux (Matériaux)
  • Centres UMONS : Ingénierie des matériaux (CRIM)

Abstract(s) :

(Français) Ce travail a pour objectif de caractériser l’influence d’un développement bactérien sur un substrat en acier galvanisé et d’en comprendre les mécanismes. En effet, ces dernières décennies, les vitesses de corrosion observées sur des installations en fonctionnement ont dépassé les estimations initiales, réduisant leur durée de vie. Les analyses réalisées ont mené à l’hypothèse d’une corrosion accélérée par la présence de bactéries sulfato-réductrices (BSR), qui transforment les sulfates présents dans l’eau en acide sulfhydrique (H2S), hautement corrosif. Le principal objectif est de caractériser l’influence électrochimique d’un biofilm bactérien sur le substrat métallique. On s’intéressera donc à l’évolution de paramètres électrochimiques en fonction du temps. Les paramètres étudiés sont la résistance aux transferts de masse (résistance de diffusion) et de capacité du biofilm ainsi que la résistance au transfert de charge. Ces observations ont été faites sur base de tests d’impédance électrochimique et de polarisation. Ces essais ont été réalisés sur 2 substrats métalliques (acier au carbone et acier galvanisé) et 3 milieux de culture préalablement stérilisés. Parmi ces milieux de culture, un restera stérile (blanc), les deux autres seront ensemencés respectivement avec une souche commerciale de BSR et avec un prélèvement réalisé sur une installation en service où la présence de bactéries a été observée. En parallèle, pour caractériser les effets physico-chimiques du développement bactérien sur les mécanismes de corrosion, l’évolution de l’épaisseur de la couche de galvanisation a été suivie, ainsi que la composition en éléments et en phases des produits de corrosion qui se sont formés (respectivement EDS et DRX). La composition de l’eau et du biofilm sera également quantifiée au niveau élémentaire (ICP-AES), ionique (spectromètre UV-visible) et chimique (chromatographie ionique).