DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2021-12-10 - Article/Dans un journal avec peer-review - Français - page(s)

Blanckaert Simon , "Comment les pratiques pédagogiques de l’urbanisme temporaire réenchantent l’espace et créent des lieux de partage du vivant : Le cas du Jardin d’expériences à Mons (Be)" in Textes et Contextes

  • Codes CREF : Architecture parcs et jardins (DI3638), Aménagement urbain (DI2652), Urbanisme et architecture (aspect sociologique) (DI2650)
  • Unités de recherche UMONS : Projets, Ville et Territoire (A520)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociétaux et territoriaux (Soci&Ter)
  • Centres UMONS : Urbanisation Revitalisation Bâtiment Architecture Innovations Espaces (URBAINE)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Dans le propos qui va suivre, nous allons développer la mise en place d’un projet pédagogique qui s’inscrit aujourd’hui dans les paysages intermédiaires aux franges de ville et interroge les processus d’aménagement du territoire en Wallonie. Le Jardin d’Expériences (JExp’) est un projet pédagogique sous la forme d’un chantier d’aménagement et d’une occupation temporaire. Il prône un apprentissage expérientiel, fruit d’une relation sensible entre l’être, le geste, la matière et l’espace qui l’entoure. Cette action peut s’apparenter à de l’urbanisme temporaire. C’est à partir de l’observation d’un terrain sur lequel un JExp’ s’est déroulé que nous évaluerons la transformation d’un espace intermédiaire à devenir un lieu propice au sauvage et au vivant. Nous ouvrirons en conclusion sur la potentielle « mise en culture du sauvage » engagée par les « trois jardins » -Individuel, collectif et territorial- du JExp’ à destination d’un territoire pilote situé en Wallonie.