DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2010-03-23 - Colloque/Présentation - poster - Français - 8 page(s)

Sciamanna Valérie, de Haan André, Gonon Maurice , "Mise en suspension des matières premières pour la production du clinker blanc" in Journées Annuelles du Groupe Français de la Céramique (GFC 2010), Saint-Etienne, France, 2010

  • Codes CREF : Matériaux céramiques et poudres (DI2744)
  • Unités de recherche UMONS : Science des Matériaux (F502)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Science et Ingénierie des Matériaux (Matériaux)

Abstract(s) :

(Français) Le ciment Portland blanc est majoritairement constitué de clinker. Le clinker blanc est obtenu par cuisson à 1450°C d’un mélange de craie et d’argile, en vue de former les phases minéralogiques C3S, C2S et C3A (1). Selon la teneur en eau des matières premières naturelles, leur mélange est réalisé en voie sèche ou en voie humide. La voie humide présente l’avantage de conduire à une plus grande homogénéité, à condition que les matières soient bien défloculées. Nous avons dès lors étudié les caractéristiques rhéologiques de suspensions de craie, kaolin et argile en milieu aqueux, de manière à éviter la sédimentation des matières sèches dans les cuves de stockage et à faciliter le pompage de la suspension vers le four. La valeur du potentiel zêta est également déterminée afin de juger de l’état de défloculation des suspensions. Les défloculants les plus employés dans le domaine cimentier ont été testés : lignosulfonates de sodium et de calcium, silicate de sodium, carbonate de sodium ou tripolyphosphate de sodium. Leur rôle au niveau de la dispersion des matières premières a été mis en évidence. (1) En notation cimentière, C est noté pour CaO, S pour SiO2 et A pour Al2O3