DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2018-11-29 - Colloque/Abstract - Français - page(s)

Van Malderen Sophie , Delvaux Véronique , Huet Kathy , Piccaluga Myriam , Harmegnies Bernard , "Le développement du langage oral, des fonctions exécutives et les habiletés motrices fines chez le jeune enfant (2 à 6 ans)" in Groupe de contact FNRS Psycholinguistique & Neurolinguistique, Mons, Belgique, 2018

  • Codes CREF : Psychologie (DI4200)
  • Unités de recherche UMONS : Métrologie et Sciences du langage (P362)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage)

Abstract(s) :

(Français) Dans le cadre de notre première année de thèse de doctorat, nous réalisons une revue de la littérature approfondie sur le développement du langage oral, des fonctions exécutives et motrices du jeune enfant (2 à 6 ans). Nous proposons d’en exposer les principaux éléments sous forme de poster. Notre revue de la littérature recense les résultats les plus récents dans le domaine de l’acquisition du langage oral, plus précisément de l’articulation des sons de parole. Nous explorons les liens avec les autres domaines du développement comme les fonctions cognitives de haut niveau, les fonctions exécutives, et les habiletés motrices fines. En effet, la production de parole consiste à viser des buts sensorimoteurs et auditifs à l'aide de processus de planification et de contrôle cognitifs et moteurs s'appuyant sur des mécanismes de feedback (rétroaction sensorielle) et de feedforward (modèles/représentations internes, constamment affinés au cours du développement). Ainsi, Netelenbos et al. (2018) ont mis en évidence un lien significatif et positif entre les capacités articulatoires d’enfants (4 à 6 ans), évaluées à l’aide de la répétition de mots avec en position initiale les sons [s] et [∫], et les fonctions exécutives, mesurées avec la BRIEF-P. Gonzalez et al. (2014) ont mis en évidence un lien significatif et positif entre fonctions exécutives et l’utilisation préférentielle de la main droite dans la préhension d’objets chez des enfants du même âge. L'objectif de notre revue est d'explorer le type, la nature et l’ampleur des liens mis à jour entre ces différents domaines cognitifs par un ensemble d'études menées entre 1985 et 2018.