DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2009-01-03 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - 1 page(s)

Tshibangu Katshidikaya , "Bureau d’Etude et Investissement Kasaï Oriental- stratégie pour le développement de la Province" in Conférence-débat organisée avec les membres du Gouvernement Provincial sous la présidence du Gouverneur de Province, Mbujimayi, R.D. Congo

  • Codes CREF : Sciences de l'ingénieur (DI2000), Exploitation des mines et carrières (DI2320)
  • Unités de recherche UMONS : Génie Minier (F408)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) La Région du Kasaï en général souffre d’un retard de développement important. Pour appuyer ce propos, nous nous basons sur les résultats d’une Enquête Nationale en RD. Congo qui a été effectuée par le Ministère du Plan de la RDC (Rapport MICS2/2002, juillet 2002) dans le cadre du DSRP. En prenant pour exemple le cadre de vie des ménages (habitat, infrastructures,…) qui était un des critères pris comme indicateur du niveau de pauvreté, les résultats issus de l’enquête sont très éloquents sur l’habitat en ce qui concerne les deux Kasaï : très peu de maisons en dur, infrastructures très pauvres. Il en est de même dans les secteurs éducatifs, de la santé, de l’industrie, etc. Pour permettre un bon démarrage dans le Kasaï, il est souhaitable que cette région se dote d’un grand potentiel dans le domaine des études car toute démarche de développement doit commencer par une identification correcte de ses problèmes avant de se fixer des objectifs réalistes ainsi que les actions à mettre en œuvre dans le temps. Il faudra construire des infrastructures, atteindre sur le plan agricole l’autosuffisance alimentaire, assurer des soins de santé, alphabétiser une population qui vit avec le mirage du diamant, faire face aux grands problèmes de société, etc. Ces objectifs ne peuvent être atteints que moyennant l’organisation d’une équipe de personnes capables de se structurer autour d’un bureau d’études a qui reviendra la tâche de décrire les problèmes, rédiger des cahiers de charge pour les travaux et développer des projets en vue de la recherche de financement auprès des organismes extérieurs.