DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2016-07-05 - Colloque/Abstract - Français - 2 page(s)

Danhier Julien, Friant Nathanaël , "Structures scolaires et ségrégation 1 : La ségrégation, sa mesure, ses effets" in Congrès international AREF 2016 Actualité de la recherche en éducation et en formation, Mons, Belgique, 2016

  • Codes CREF : Pédagogie comparée (DI4611), Politique de l'éducation (DI4415), Sociologie de l'éducation (DI4142), Evaluation [sociologie] (DI4129)
  • Unités de recherche UMONS : Méthodologie et formation (P316)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys), Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) La question des ségrégations au sein des systèmes éducatifs est particulièrement prégnante à l'heure actuelle dans différents pays francophones, en témoignent notamment les travaux autour de la régulation des inscriptions en Belgique ou encore ceux du CNESCO en France. Par ségrégation, à la suite de Delvaux (2005), nous entendons la séparation spatiale des élèves en fonction de caractéristiques différemment valorisées par la société dans des unités scolaires distinctes. L'utilisation du pluriel s'impose généralement tant les caractéristiques considérées ou les unités peuvent être différentes. Les caractéristiques des élèves peuvent couvrir des dimensions socio-économiques, académiques, ethniques ou de genre. Les unités au sein du système éducatif peuvent être les établissements d'enseignement, les classes, ou encore les filières. Notons également que ces ségrégations ne doivent pas être organisées de façon volontaire pour exister. De multiples disciplines (telles que la sociologie, les sciences de l'éducation, l'économie ou la géographie) s'appuyant sur différentes approches méthodologiques ont étudié les causes et les effets de ces ségrégations. Par ailleurs, il existe des approches tant quantitatives (mobilisant, notamment, les grands sondages internationaux ou les fichiers administratifs) que qualitatives (mobilisant, notamment, l'observation ou l'interrogation d'acteurs afin d'éclairer la façon dont ces ségrégations se vivent et se forment au quotidien). Nous proposons deux symposiums, l'un à 7 communications, l'autre à 5 communications, traitant de la question générale suivante : « Quels sont les liens entre la façon dont se structurent les systèmes éducatifs et leurs ségrégations ? ». Ce premier symposium, à 7 communications, propose de prendre acte de la multiplicité des disciplines et approches et d'apporter plusieurs éclairages à la question du lien entre, d'une part, les structures scolaires et, d'autre part, les ségrégations telles qu'elles sont mesurées, vécues et productrices d'effets au sein de différents systèmes. Pour ce symposium à 7 communications, nous proposons trois sessions de deux à trois communications de chercheurs de plusieurs pays (Belgique, France, Suisse) et disciplines (sociologie, économie, sciences de l'éducation). La session 1 se centre sur les méthodes quantitatives permettant de mesurer les ségrégations entre et au sein des différentes unités où elles peuvent se produire, ainsi que d'en mesurer l'effet sur les acquisitions des élèves. Elle est composée de deux communications : La ségrégation entre et au sein des établissements secondaires en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ségrégation urbaine et scolaire dans l'enseignement bruxellois La session 2 s'intéresse en particulier aux conceptions et représentations liées aux ségrégations, avec notamment en filigrane la conception de ce qu'est une école juste. La presse étant un vecteur important de conceptions et de représentations, les deux communications de cette session sont consacrées à l'étude du traitement de la thématique « ségrégation » par la presse en Belgique francophone et en Suisse : Comment la notion de ségrégation est-elle traitée dans les médias en Belgique francophone ? La ségrégation par les filières – le cas de l'enseignement secondaire à Genève vu par la presse La session 3 traite des effets des ségrégations, sur les compétences scolaires des élèves, mais aussi sur leurs aspirations et leur devenir scolaire. Elle fait le lien entre les ségrégations telles qu'elles ont été observées à un moment donné dans la scolarité, les compétences scolaires des élèves et ce qu'il advient des élèves par la suite. Elle est composée de trois communications : Quel lien entre caractéristiques des élèves des établissements d'éducation prioritaire et compétences scolaires en France ? Les aspirations professionnelles des jeunes de 15 ans. Le rôle de la composition sociale et académique de l'école fréquentée varie-t-il selon la structure du système éducatif. Ségrégation et orientations post-obligatoires dans l'enseignement secondaire à Genève. Les différentes communications de ce symposium et du symposium numéro 2 à 5 communications seront discutées en lien avec la thématique transversale du congrès « à quelles questions cherchons-nous réponse » sous l'angle « comprendre ». Ces deux symposiums seront l'occasion de faire un point interdisciplinaire et international sur les méthodes d'appréhension du phénomène ainsi que sur les contextes sociétal et scientifique dans lesquels les chercheurs s'insèrent. Par ces symposiums, nous espérons œuvrer à une mise en commun des champs disciplinaires et horizons variés des chercheurs y participant, permettant d'apporter un nouvel éclairage sur le phénomène étudié. Nous prendrons deux fois une demi-heure, lors de la session 2 et lors de la session 3, pour discuter de ce thème transversal. La structure de la discussion sera amenée par les auteurs proposant le symposium. Références Delvaux, B. (2005). Ségrégation scolaire dans un contexte de libre choix et de ségrégation résidentielle. In M. Demeuse, A. Baye, M.-H. Straeten, J. Nicaise, & A. Matoul (Eds.), Vers une école juste et efficace : 26 contributions sur les systèmes d'enseignement et de formation (pp. 275‑294). Bruxelles : De Boeck.