DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2020-05-29 - Colloque/Présentation - poster - Français - page(s)

Spelmans Manon, Rendon De La Cruz Aurélia , Simoes Loureiro Isabelle , Rossignol Mandy , Lefebvre Laurent , "Investigation des erreurs visuelles dans la maladie d’Alzheimer lors de la lecture à haute voix de mots isolés et de pseudomots" in 44ème Journée de Printemps 2020 de la SNLF, Bruxelles, Belgique , 2020

  • Codes CREF : Neuropsychologie (DI4218), Sciences cognitives (DI4290), Psychologie cognitive (DI4211)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie cognitive et Neuropsychologie (P325)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage), Institut des Sciences et Technologies de la Santé (Santé)

Abstract(s) :

(Français) Le profil de lecture à haute voix de mots isolés dans la maladie d’Alzheimer (MA) traduit une altération relative aux mots irréguliers peu fréquents. En effet, des erreurs de régularisation et d’approximation visuelle sont observées. Concernant la lecture de pseudomots, une altération est également observable lorsque ceux-ci ne possèdent pas de voisins orthographiques. Les erreurs sont de lexicalisation, d’approximation ou de contexte (Friedman, Ferguson, & Robinson, 1992 ; Patterson, Graham, & Hodges, 1994). D’après certaines études, les erreurs visuelles concernent le stade avancé de la MA (Patterson, Graham, & Hodges, 1994). Néanmoins, elles n’ont pas évalué la présence d’une agnosie visuelle ni les niveaux de traitement visuel du mot. Dès lors, la présente étude s’intéresse à l’investigation de ce traitement visuel, pour tester l’hypothèse selon laquelle des difficultés visuelles engendreraient des erreurs de lecture dans la MA. Pour ce faire, l’échantillon se compose de 2 groupes de participants (N=20), classés selon les scores seuil du GRECO au MMSE, appariés en âge, sexe et niveau socio-culturel : MA modérés (M= 16.7 ; ET= -0.78) et MA modérément sévères ainsi que MA sévères (M= 9.1 ; ET= -2.55). La présence d’agnosie visuelle est examinée grâce au Protocole d’Evaluation des Gnosies Visuelles (PEGV). Trois tâches correspondant aux 3 étapes de ce traitement visuel sont administrées : (1) une tâche d’identification de lettres où le sujet doit repérer une lettre cible au sein d’une séquence de lettres distractrices, (2) une tâche de comparaison de lettres où le sujet doit décider si une paire de lettres comprend des lettres identiques et (3) une tâche de décision littérale où le sujet doit identifier la forme correspondant à une lettre bien orientée. Une tâche de lecture à voix haute de mots et de pseudomots est également administrée ainsi qu’une tâche de répétition de non-mots (Poncelet & Van der Linden, 2003). La récolte de données étant actuellement en cours, les résultats préliminaires seront présentés lors du colloque. Cette étude permettra de vérifier l’hypothèse de troubles visuels concernant les difficultés en lecture et d’investiguer les niveaux de traitement visuel potentiellement altérés aux stades modéré et sévère de la MA.