DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2010-07-05 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - 1 page(s)

Michez Denis , Vanderplanck Maryse , "Spécialisation alimentaire chez les abeilles sauvages, contrainte physiologique ou comportementale ?" in CIFE 2010 VIIème Congrès International Francophone d'Entomologie, Louvain-la-Neuve, Belgique, 2010

  • Codes CREF : Entomologie (DI3163), Ecologie (DI3123)
  • Unités de recherche UMONS : Zoologie (S869)
  • Instituts UMONS : Institut des Biosciences (Biosciences)

Abstract(s) :

(Français) Avec plus de 16000 espèces décrites, les abeilles constituent un groupe d’insectes très diversifié aux interactions multiples avec les plantes à fleurs. En effet, leur régime alimentaire est exclusivement basé sur les ressources florales: elles y trouvent leur source en protéines et en lipides (principalement dans le pollen), ainsi qu'en sucres (dans le nectar). Les comportements de récolte sont très variés. Certaines espèces butinent un large éventail de plantes différentes (polylectisme) alors que d’autres arborent une spécialisation avec des choix floraux très restreints (oligolectisme), allant parfois jusqu’à une seule espèce de plante visitée (monolectisme). Certains clades d’abeilles comprennent exclusivement des espèces oligolectiques mais des changements de plantes hôtes sont apparus plusieurs fois au cours de l’évolution. Les contraintes liées à ces changements restent encore très peu connues. L'étude présentée porte sur l’évolution des choix floraux au sein de plusieurs clades d’abeilles en se basant sur la qualité nutritive et les similitudes morphologiques des plantes hôtes.