DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2019-01-15 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - page(s)

Delizee Anne , "L’interprétation en santé mentale, un système d’activité situé" in Complex Systems think tank, Mons, Belgium, 2019

  • Codes CREF : Linguistique appliquée (DI5320), Traduction (DI5326)
  • Unités de recherche UMONS : Traduction spécialisée et Terminologie (T204)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Comment expliquer le conflit de rôle de l’interprète en santé mentale, parfois pris à partie entre norme, définie avant l’interaction thérapeute-patient à interpréter, et actions discursives réelles posées en cours d’interaction (e.g. Goguikian Ratcliff et al. 2006) ? Une piste explicative consiste à envisager l’interprétation dans ce secteur spécifique en tenant compte des facteurs préalables et intrinsèques à l’interaction susceptibles d’influencer la production discursive de l’interprète. Nous revisiterons la notion goffmanienne de système d’activité situé (Goffman 1972) pour y intégrer les neuf facteurs d’influence que nous avons identifiés, et proposerons ainsi un modèle systémique à même d’expliquer le déclenchement de telle ou telle projection discursive en cours d’interaction par l’interprète. Cette approche dynamique permet de mieux comprendre les variations du rôle de l’interprète, et donne notamment lieu à une réflexion sur le comportement discursif de l’interprète en termes de responsabilités partagées entre lui, le thérapeute et le patient.