DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2016-06-12 - Livre/Chapitre ou partie - Français - 15 page(s)

Jamoulle Pascale , "Prévenir les radicalisations en soutenant les métissages socioculturels" in LAURENT Pierre-Joseph, "Tolérances et radicalismes : que n’avons-nous pas compris ?" , 9782870036853

  • Edition : Couleur Livres
  • Codes CREF : Enseignement des sciences sociales (DI0134), Enseignement des sciences humaines (DI0135)
  • Unités de recherche UMONS : Architecture et Société (A530), Sciences de la famille (P330)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
  • Centres UMONS : Inclusion sociale (CERIS), Urbanisation Revitalisation Bâtiment Architecture Innovations Espaces (URBAINE)

Abstract(s) :

(Français) Pour comprendre l’expansion de l’intolérance et des radicalisations politico-religieuses, les sciences sociales croisent leurs clés de lecture et leurs terrains. Cet article ne vise pas ici à en en brosser un tableau d’ensemble, mais à inscrire dans ce tableau une réflexion sur la complexité des métissages socio-culturels dans les quartiers d’exil, en Occident. Beaucoup de descendants d’immigrants y vivent une triple rupture : avec leur passé (quand il ne leur est pas transmis), avec leur langue et leurs cultures d’origine (quand celles-ci sont censées disparaître) et avec la réussite sociale (quand ils vivent un sentiment d’exclusion socio-politico-économique). Ces ruptures impactent leurs subjectivités et leurs vies sociales ; elles peuvent jouer des rôles de « courroies de transmission » et propulser des jeunes vers des réseaux radicaux.


Mots-clés :
  • (Français) Prévention
  • (Français) Réseaux radicaux
  • (Français) Ruptures