DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2013-06-25 - Colloque/Article dans les actes avec comité de lecture - Français - 16 page(s)

Friant Nathanaël , Soetewey Sabine , Hourez Jonathan , "Modéliser le choix de l'école en Belgique Francophone au moyen de modèles multi-agents" in XIX èmes Journées d’études sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail: Données longitudinales et analyse de l'action publique, bordeaux, france, 2013

  • Codes CREF : Politique de l'éducation (DI4415), Sociologie de l'éducation (DI4142), Evaluation [sociologie] (DI4129)
  • Unités de recherche UMONS : Méthodologie et formation (P316)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Les particularités du système éducatif en Belgique francophone, organisé en quasi-marché scolaire, sont liées à l’existence de ségrégations socio-économiques entre écoles. Cependant, il existe actuellement peu d’études scientifiques évaluant l’impact du choix de l’école sur ces ségrégations. Dans cet article, nous proposons de commencer à combler cette lacune en modélisant le choix de l’école en Belgique francophone au moyen de modèles multi-agents, de manière à en examiner l’influence sur la ségrégation. Pour ce faire, nous utilisons des données anonymes de recensement des élèves entrant en première année de l’enseignement secondaire organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous testons différents modèles du choix de l’école au moyen du système multi-agents construit en comparant les résultats des modèles à la répartition des élèves observée dans la réalité. Les résultats montrent, d’une part, l’importante influence de variables géographiques pour expliquer le choix de l’école en Belgique francophone et, d’autre part, des mouvements d’évitement de l’école « ghetto » la plus proche de la part de certains élèves habitant dans des quartiers défavorisés.