DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2018-11-29 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - page(s)

Delizee Anne , "L'interprète mis au service de la thérapie" in Quelle thérapie possible avec interprètes ?, SSM Ulysse, Bruxelles, Belgique, 2018

  • Codes CREF : Linguistique appliquée (DI5320), Traduction (DI5326)
  • Unités de recherche UMONS : Traduction spécialisée et Terminologie (T204)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Communication : « L’interprète mis au service de la thérapie : possibilités collaboratives offertes par le tandem thérapeute-interprète » Le rôle de l’interprète en santé mentale, défini sociologiquement comme l’ensemble des attentes collectives largement partagées associées au statut professionnel (e.g. Grawitz 1993) et reflété dans les codes de déontologie, est très étroit : normativement, il est censé être uniquement un convertisseur linguistique (e.g. Bancroft 2005). Cependant, les observations descriptives de la réalité d’une consultation psychothérapeutique interprétée montrent que ce rôle peut être considérablement élargi (e.g. Bot 2005 ; Delizée 2018) : le thérapeute, pour répondre à certains besoins spécifiques du processus thérapeutique, peut demander à l’interprète de partager des connaissances et compétences autres que linguistiques. Dans le cadre d’un tandem collaboratif thérapeute-interprète, ce dernier peut alors déployer une agentivité non seulement linguistique, mais également culturelle, relationnelle et intégratoire. Sa présence et son agentivité apparaissent comme des éléments co-constructeurs de l’alliance thérapeutique triadique.