DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2009-02-01 - Article/Dans un journal avec peer-review - Français - 18 page(s)

Hendrick Stéphan , "Efficacité des thérapies familiales systémiques" in Thérapie Familiale, 30, 2, 147-165

  • Edition : Médecine et hygiène, Genève (Switzerland)
  • Codes CREF : Anthropologie (DI3180), Psychiatrie (DI3521)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie clinique systémique et psychodynamique (P351)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) L’auteur dresse l’état des lieux concernant la recherche sur l’efficacité des thérapies familiales et conjugales, systémiques. Les approches « classiques » n’ont pas fait l’objet d’études contrôlées jusque dans les années 1990. Toutefois, la situation s’est progressivement modifiée. De nouveaux modèles « intégrés » ont été développés et évalués, essentiellement avec des enfants et adolescents – et leur famille – présentant des troubles des conduites ou d’assuétude. Un modèle retient plus particulièrement notre attention : la BFST (Brief Strategic Family Therapy). Ce modèle intègre l’approche structurale de Minuchin et Fishman et l’approche stratégique de Haley. Les études concernant ce modèle constituent par conséquent la première mise à l’épreuve des approches systémiques « classiques ». L’auteur dirige ensuite l’attention sur les processus thérapeutiques réputés efficaces. Il apparaît que ce qui est efficace, ce n’est pas une technique mais un ensemble de techniques combinées. Par ailleurs, il semble que les modèles théoriques surévaluent les effets de leurs techniques spécifiques. L’article se termine sur un constat : chaque modèle a tout intérêt à s’ouvrir à certaines pratiques issues d’autres approches

Identifiants :
  • ISSN : 0250-4952
  • DOI : 10.3917/tf.092.0211