DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2019-01-21 - Livre/Chapitre ou partie - Français - page(s) (A publier)

Douillie Geoffroy , Van Daele Agnès , "Liens entre santé psychologique au travail et performances organisationnelles dans le secteur postal" in "Actes du XXème congrès de l'AIPTLF"

  • Edition : L'Harmattan
  • Codes CREF : Psychologie du travail (DI4270)
  • Unités de recherche UMONS : Psychologie du travail (P357)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Anglais) Global competition leads companies to increase their performance. A lever could be psychological health at work (PHW). This statement is based on the "happy-productive worker Thesis" (HPWT) who postulates that happy workers are more productive. If the empirical results corroborate the HPWT at the individual level, companies are interested in the organizational level. This study aims to evaluate the links between PHW and several organizational performance indicators. A sample of 795 workers belonging to 34 units of a Belgian postal company answered a questionnaire. Regression results indicate that the units’ averages of both dimensions of PHW are predictors of all the indicators. Therefore, promotion of PHW would benefit both the workers and their companies.

(Français) La concurrence incite les entreprises à augmenter leurs performances. Pour ce faire, un levier pourrait être la santé psychologique au travail (SPT). Cette affirmation repose sur la thèse du « happy-productive worker » (THPW) qui postule qu’un travailleur heureux est plus productif. Si, au niveau individuel, les résultats empiriques corroborent la THPW, c’est le niveau organisationnel qui intéresse les entreprises. L’objectif de cette étude est d’évaluer les liens entre SPT et plusieurs indicateurs de performance organisationnelle. Un échantillon de 795 travailleurs appartenant à 34 unités d’une entreprise postale belge a répondu à un questionnaire. Les résultats de régressions indiquent que les moyennes des unités aux deux dimensions de la SPT sont des prédicteurs de tous les indicateurs. La promotion de la SPT serait donc à la fois profitable aux travailleurs et à leur organisation.


Mots-clés :
  • (Français) Santé psychologique au travail
  • (Français) Organisation
  • (Français) performances