DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2015-10-22 - Travail avec promoteur/Doctorat - Français - 464 page(s)

Lenglet Cédric , "Prosodie et qualité en interprétation simultanée : analyse et perception", Michaux Christine (p) , 2011-10-01, soutenue le 2015-10-22

  • Codes CREF : Linguistique appliquée (DI5320)
  • Jury : Gravet Catherine (p) , Berre Michel , Simon Anne Catherine, Collados Aís Ángela
  • Unités de recherche UMONS : Traduction spécialisée et Terminologie (T204)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche en Développement Humain et des Organisations (HumanOrg)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Anglais) This thesis is an experimental study of the relationship between the prosodic features specific to simultaneous interpreting and the listeners’ perception of the fluency and accuracy of interpreting, as well as their comprehension. Two groups of participants (96 listeners with relevant contextual knowledge about the subject-matter of the speech and 70 listeners with less contextual knowledge) listened to a 20-minute lecture in German on a technical topic, along with its interpretation into French under three conditions (the actual interpretation, a shadowed rendition and a read-aloud rendition of the same text by the same interpreter), answered comprehension questions and rated several quality parameters. The prosodic features of the three conditions were analysed, and differences regarding the temporal organisation of speech, disfluencies, pitch register and the interface between prosody and syntax emerged. Our results suggest that interpreting-specific prosodic features do not affect comprehensibility and perceived fluency to a significant extent. Whatever the experimental condition, the subjective perception of fluency affects the perception of accuracy to a significant extent. Moreover, listeners with relevant knowledge who are dissatisfied with their comprehension of the speech tend to assess the interpretation as inaccurate. Those results corroborate the appropriateness of professional norms of interpreting in technical meetings, where verbal aspects have priority over non verbal ones. Furthermore, they illustrate the relevance of a mixed approach to the empirical study of quality in interpreting, both descriptive and functionalist, where the situational features of the communicative event are as carefully described and controlled as the linguistic parameters under study.

(Français) Ce travail étudie expérimentalement le lien entre les traits prosodiques typiques de l’interprétation simultanée et sa compréhension par les auditeurs, ainsi que leur perception de son aisance et de sa fidélité. Deux groupes de participants (96 auditeurs informés, avec des connaissances contextuelles pertinentes, eu égard au sujet du discours, et 70 auditeurs moins informés) ont écouté un exposé technique de 20 minutes en allemand et son interprétation simultanée en français dans trois conditions (l’interprétation authentique, son shadowing et la lecture à haute voix de sa transcription par l’interprète). Ils ont ensuite répondu à un test de compréhension et évalué plusieurs paramètres de qualité. L’analyse prosodique des trois versions révèle des différences d’organisation temporelle, de registre mélodique et d’interface prosodie/syntaxe. Selon les résultats de l’étude perceptive, la prosodie sui generis de l’interprétation n’a aucun effet négatif significatif sur sa compréhensibilité ni sur l’évaluation de son aisance. Quelle que soit la condition expérimentale, la perception subjective de l’aisance a un effet significatif sur celle de la fidélité. De plus, les auditeurs informés qui sont insatisfaits de leur compréhension tendent à juger que l’interprétation est infidèle. Les résultats corroborent le caractère adéquat des normes professionnelles d’interprétation dans les conférences spécialisées, où les aspects verbaux priment les non verbaux. En outre, ils illustrent la pertinence d’une approche mixte de l’étude empirique de la qualité en interprétation, à la fois descriptive et fonctionnaliste, dans laquelle les traits situationnels de l’évènement communicatif sont décrits et contrôlés aussi rigoureusement que les paramètres linguistiques étudiés.