DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2017-07-11 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Mirisola Aldo , Thomas Diane , Hantson Anne-Lise , "Solubilisation des gaz acides d’un mélange représentatif d’une fumée de cimenterie dans un milieu de culture microalgal. Impact sur la cinétique de croissance et le contenu biochimique de Scenedesmus dimorphus" in 16ème congrès de la Société Française de Génie des Procédés (SFGP 2017), Nancy, France, 2017

  • Codes CREF : Biochimie (DI3112), Sciences de l'ingénieur (DI2000), Bio-énergétique (DI311B), Biotechnologie (DI3800), Chimie analytique (DI1314), Environnement et pollution (DI3840)
  • Unités de recherche UMONS : Génie des Procédés chimiques et biochimiques (F505)
  • Instituts UMONS : Institut des Biosciences (Biosciences)
  • Centres UMONS : Biosys (BIOSYS)

Abstract(s) :

(Français) A l’heure actuelle, les questions environnementales – telles que l’augmentation de la demande en énergie, la limitation des réserves en combustibles fossiles ainsi que la pollution générée par leur utilisation – soucient une grande partie de la communauté scientifique. Cette dernière s’attèle dès lors à trouver de nouvelles sources d’énergie tout en en faisant meilleur usage. Dans cette optique, un intérêt particulier peut être porté sur les microorganismes photosynthétiques, communément appelés microalgues. Ces derniers sont en effet capables de synthétiser, grâce à la photosynthèse, différents composés biochimiques pouvant être convertis en combustible. Ainsi, les (poly)saccharides et les lipides mènent respectivement au bioéthanol et au biodiesel. Par ailleurs, les microalgues synthétisent également des composés à haute valeur ajoutée (antioxydants, antibiotiques, pigments, …). L’étude s’inscrit dans un cadre plus large visant à explorer la faisabilité d’un procédé industriel alimenté par des effluents gazeux issus de l’industrie cimentière et exploitant des microalgues dans le but de produire principalement du biodiesel. Dans un tel procédé, différents composants de la fumée sont solubilisés (notamment le SO2 et le CO2) dans les milieux de culture avant d’être disponibles pour la culture de microalgues. Une étude préliminaire a permis d’étudier les phénomènes de transfert des composés acides des fumées – CO2, NOx, SO2 – vers les milieux de culture microalgaux (quantités absorbées et spéciation des ions en solution). Notre objectif sera ensuite de déterminer comment la composition du milieu de culture issu du procédé affectera la croissance et la production de lipides des microorganismes.


Mots-clés :
  • (Français) sulfite
  • (Français) cimenterie
  • (Français) microalgue
  • (Français) biodiesel