DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2008-11-27 - Colloque/Présentation - communication orale - Français - 27 page(s) (Soumise)

Rousseau Pierre , "Le deuil périnatal et ses répercussions" in Association "Vivre son deuil", "Deuils autour de la naissance", Louvain -la-Neuve, Belgique, 2008

  • Codes CREF : Enseignement des sciences humaines (DI0135), Psychologie (DI4200), Psychologie de la famille et des systèmes humains (DI425H)
  • Unités de recherche UMONS : Développement communautaire (P361)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Les progrès de la médecine ont abaissé à moins de 1% le nombre d’enfants qui décèdent peu avant ou après la naissance mais ils occultent le fait que 10 à 20% des grossesses se terminent une perte. Ces échecs de grossesse sont suivis de deuils dont l’évolution varie en fonction du type de perte, fausse couche, IVG, malformation, ... et des circonstances dans lesquelles elles surviennent. Le silence qui les entoure est un important facteur de risque de complications et de non aboutissement du processus d’adaptation qu’est le deuil. Les complications des deuils périnataux peuvent frapper la femme, son conjoint ainsi que leurs enfants. Si elle survient trop tôt, la persistance des violentes émotions du deuil pendant la grossesse suivante est susceptible d’entraîner une nouvelle perte. Après la naissance, leur persistance et les représentations qui les accompagnent peuvent se transmettre aux enfants pendant une ou plusieurs générations. Le tableau des répercussions du deuil périnatal mérite d’être connu non seulement des professionnels de la périnatalité et de la santé mentale mais aussi du public. Leur connaissance des complications peut en effet aider les femmes et les hommes à rompre le silence qui les entoure, à mettre des mots sur ce qu’ils vivent, à anticiper les difficultés qu’ils risquent de rencontrer pendant la grossesse suivante, pendant le développement de leurs enfants et à prendre des dispositions pour les éviter au moment de transmettre la vie humaine.