DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2018-05-01 - Colloque/Article dans les actes avec comité de lecture - Français - 12 page(s)

Staquet Anne , "Comment dire sans dire. L'exemple de l'héliocentrisme de Descartes" in Silence(s), 13, 29-41, Timiçoara, Roumanie, 2017

  • Codes CREF : Philosophie des sciences (DI5462), Sociologie du langage (DI4149), Libertés et droits de l'homme (DI4527), Histoire de la philosophie et de la morale (DI5144), Rhétorique (DI5357)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Anglais) Following the condemnation of Galileo, Descartes initially opted for silence, renouncing the publication of "The World", because he could not distance himself from the idea of heliocentrism without undermining his own theory. He obviously did not maintain this position. The different strategies Descartes used to present heliocentrism will be highlighted, as will the ways in which Descartes’ heliocentrism differs from that of Galileo. Even with these differences, it will also be shown that Descartes encountered some of the same problems as the Florentine scientist. Furthermore, the advantages and disadvantages of the different strategies used, how the author uses them according to the audience, as well as the effects that the author wants to have on his readers, will also be detailed. In short, Descartes’ political use of silence will be analysed.

(Français) Suite à la condamnation de Galilée, Descartes a d'abord opté pour le silence, renonçant purement et simplement à la publication de son « Monde », car il ne pouvait en détacher l'héliocentrisme sans le rendre boiteux. Il ne s'en est évidemment pas tenu à cette position. Je mets en évidence les différentes stratégies qu'il utilise pour présenter son héliocentrisme. J'y montre à la fois comment sa manière de faire se distingue de celle de Galilée, et comment elle entre constamment en résonance avec les difficultés du savant florentin. J'expose les avantages et inconvénients des différentes stratégies utilisées et comment l'auteur recourt à l'une ou l'autre en fonction du public auquel il s'adresse et des effets qu'il veut obtenir sur ses lecteurs. Bref, j'analyse son usage politique du silence.