DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2017-09-28 - Travail sans promoteur/Rapport de recherche - Français - 125 page(s)

Demey Michaël , Haelewyck Marie-Claire , "Cap 48, un soutien aux associations pour la participation sociale et l’empowerment de la personne en situation de handicap ?", 2017-09-28

  • Codes CREF : Orthopédagogie (DI4619)
  • Unités de recherche UMONS : Orthopédagogie clinique (P319)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) L’étude réalisée cette année permet d’ajouter que l’action de CAP48 a une influence non-négligeable sur la participation sociale des personnes en situation de handicap. Faisons le point sur les apports de cette nouvelle étude : Quelques tendances chiffrées o Un public diversifié au sein des associations soutenues : le handicap mental (41%), l’aide à la jeunesse (17,5%), le handicap physique (7,2%), le handicap sensoriel (6,3%), le polyhandicap (6,1%), les personnes avec un trouble du spectre autistique (5,2%), les personnes à mobilité réduite (1,3%), les personnes cérébrolésées et/ou atteintes de troubles psychiatriques/psychotiques (0,8%). 14,2 % des projets financés touchent tous les publics.  Une plus large ouverture aux projets pédagogiques : 45,3 % des dossiers financés concernent des investissements immobiliers, 24 % l’achat de véhicules et 29,1 % envisagent des projets pédagogiques contre 7 % en 2007. Les projets pédagogiques favorisent plus directement le développement des compétences ainsi que les actions relevant de la scolarité, de la communication au public, de la rencontre, des loisirs ou des activités culturelles. Des retombées bénéfiques sur les associations Selon l’étude, les associations bénéficient de ces effets positifs :  Créer des projets plus ambitieux, les concrétiser plus rapidement et les pérenniser.  Soutenir l’innovation : CAP48 favorise la mise en place des projets novateurs répondant à de nouveaux besoins émergents. Le soutien, en début de projet, permet aux associations de mettre à profit ce temps pour montrer l’importance du projet et d’envisager un soutien du secteur public. Parmi les projets pédagogiques financés, 61 % mettent sur pied des projets novateurs et 13% visent l’évolution des représentations sociales, lois, règlements, budgets, pour que le handicap soit davantage pris en compte.  Profiter de la bonne image véhiculée par CAP48 et de son soutien comme d’un label de qualité auprès des familles et sponsors.  Créer des liens avec les services ordinaires par la mise en place d’actions inclusives dans différents domaines (sport, culture, loisirs, …). Plus de participation sociale pour les personnes handicapées  Durant cette dernière décennie, 87 % des associations observent une amélioration de l’image et des représentations sociales de personnes handicapées grâce à CAP48 et aux projets financés. 91 % sont satisfaites de l’information que CAP48 véhicule au grand public.  Tous les types de projets financés par CAP48 contribuent à l’augmentation de la participation sociale.  Pour 92% des associations, CAP48 est important pour la participation sociale de leurs bénéficiaires. Cette participation est stimulée par la politique de CAP48 demandant la consultation des bénéficiaires dans le cadre de l’appel à projets : 51% des bénéficiaires sont 105 intégrés dans le choix du projet pour lequel CAP48 est sollicité et 57% des bénéficiaires sont impliqués dans ce projet. Une large satisfaction des associations et bénéficiaires  Les associations, en phase avec les valeurs et la transparence de CAP48 dans le choix des projets soutenus, sont largement satisfaites de la collaboration créée avec CAP48 (96%). Ils parlent d’une collaboration stimulante, saine, efficace et fructueuse.  Les bénéficiaires sont satisfaits des actions menées par CAP48. En conclusion, les actions financées par CAP48 ont une réelle influence sur les associations et la vie des personnes handicapées ainsi que les jeunes en difficulté. Elles stimulent la participation à la vie en société, les transformations de leur image auprès du grand public ou encore sur l’innovation en aidant des projets à visée inclusive.


Mots-clés :
  • (Français) participation sociale
  • (Français) inclusion sociale
  • (Français) handicap