DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2017-11-24 - Livre/Chapitre ou partie - Français - 15 page(s)

Henry Kevin , "Les chengyu du chinois : des phrasèmes hybrides" in "La phraséologie : sémantique, syntaxe, discours" , Grossmann Francis, Mejri Salah, Sfar Inès, 9782745347787

  • Edition : Honoré Champion
  • Codes CREF : Linguistique appliquée (DI5320), Langues et littératures d'Asie du sud et du sud-est, chinois (DI536Q), Linguistique comparée (DI5327), Enseignement des langues étrangères (DI5328), Linguistique appliquée (DI5323), Linguistique générale (DI5310)
  • Unités de recherche UMONS : Communication écrite (T203)
  • Instituts UMONS : Institut de recherche en sciences et technologies du langage (Langage)
Texte intégral :

Abstract(s) :

(Français) Des dialogues confucéens aux nouvelles contemporaines en passant par les contes fantastiques et autres essais, les auteurs chinois se sont toujours révélés particulièrement adeptes et friands des formes courtes et concises. Cette présentation vise à illustrer cet attrait pour la brachylogie et exposer les difficultés spécifiques que cette tendance peut poser aux traducteurs. Nous nous pencherons particulièrement sur les chengyu, phrasèmes quadrisyllabiques inconnus du français. Remontant aux origines, nous mettrons en évidence la manière dont ces séquences s’inscrivent dans la poétique chinoise la plus ancienne. Nous évoquerons ensuite le destin des chengyu dans la langue formelle et littéraire. Nous insisterons singulièrement sur leur ancrage historique et culturel et expliquerons les foisonnants jeux intertextuels et défigements que permet cet enracinement. Enfin, nous éprouverons sur des extraits choisis les problèmes qu’opposent ces phrasèmes à la traduction et qualifierons les stratégies mises en œuvre pour les surmonter (ou les contourner).


Mots-clés :
  • (Français) chengyu
  • (Français) phraséologie