DI-UMONS : Dépôt institutionnel de l’université de Mons

Recherche transversale
Rechercher
(titres de publication, de périodique et noms de colloque inclus)
2018-03-07 - Colloque/Présentation - poster - Français - 1 page(s)

Traina Lucas , Boulanger Nicolas , Julia Bernard, "Unicité des théories de supergravité N=2 et 3 en dimension 4" in Journée Doctorale Transfrontalière, Reims, France, 2018

  • Codes CREF : Physique théorique et mathématique (DI1210), Gravitation (DI1216)
  • Unités de recherche UMONS : Physique théorique et mathématique (S814), Mécanique et gravitation (S884S)
  • Instituts UMONS : Institut de Recherche sur les Systèmes Complexes (Complexys)
  • Centres UMONS : Algèbre, Géométrie et Interactions fondamentales (AGIF)

Abstract(s) :

(Français) Un des challenges de la physique moderne est de trouver un modèle cohérent qui décrirait la gravitation au niveau quantique, i.e. qui concilierait la relativité générale d’Einstein et la mécanique quantique. Le plus intéressant est probablement la théorie des cordes, dans son extension non-perturbative appelée théorie M. Une théorie effective moins complexe à exploiter décrivant ses objets fondamentaux à basse énergie est la supergravité maximale à 11 dimensions. Compactifier à 4 dimensions cette théorie conduit à diverses théories de supergravité étendues. Dans ce poster, relatant les résultats de l'article [arXiv:1802.02966], nous nous proposons d’initier la classification de telles théories. Plus précisément, ce sont des théories de la gravitation possédant comme symétrie la supersymétrie, une symétrie reliant les bosons et les fermions de la théorie, i.e. les particules de spin, ou moment angulaire intrinsèque, entier ou demi-entier. Lorsqu’une théorie de supergravité est dite ‘étendue’, cela signifie que le nombre de supersymétries, usuellement dénoté par N, est plus grand que 1. Pour faire cela, nous avons reformulé le problème en termes cohomologiques, en utilisant le formalisme BRST-BV qui s’est avéré important dans l’étude des théories de jauge et leur quantification.